Plateforme pour l’eau, le gaz et la chaleur
Article technique
02. juillet 2019

Portrait

STEP de Vuippens

La première loi sur la protection des eaux de 1957 a entraîné la construction de stations d’épuration (STEP) dans toute la Suisse. Par la suite, leur rendement épuratoire a été constamment amélioré. Le développement se poursuit: les STEP sont optimisées pour éliminer les micropolluants ou pour augmenter leur efficacité énergétique. De telles mesures sont également prévues pour la STEP de Vuippens.

L’association intercommunale pour l’épuration des eaux usées du bassin de la Sionge (AIS) qui gère la STEP de Vuippens a été fondée en 1978. Dès sa fondation, elle a construit les collecteurs intercommunaux (30 km) et la STEP. Le bassin versant de l’AIS regroupe actuellement les 13 communes autour du lac de la Gruyère, dont la plus importante est la ville de Bulle. Mise en service en 1987, sa capacité biologique était alors de 36'400 EHDCO. La particularité de la STEP de Vuippens était le compostage des boues d’épuration. Cette pratique a été maintenue jusqu’à l’interdiction fédérale d’épandage des boues en agriculture de 2006.

Traitement adapté aux eaux industrielles

Avec un accroissement important de la population et de l’activité industrielle du bassin versant, le traitement de l’eau a été augmenté à 85'000 EHDCO en 2017 avec une réserve de 20'000 EH. Avec des lits fluidisés en tête de traitement et 4 SBR (sequencing batch reactor) pour le traitement de l’azote, la STEP est adaptée pour le traitement d’eaux industrielles d’une industrie biotech. La capacité de digestion est en cours d’adaptation avec la construction de 3 nouveaux digesteurs mésophiles de 1500 m3. Derrière la digestion, la déshydratation à l’aide d’une centrifuge permet de remplir 3 bennes de 25 m3 par semaine. Les boues déshydratées sont éliminées en incinération (SAIDEF).

Elimination des micropolluants et récupération de la chaleur

L’agrandissement de la file eau étant terminée, nous débutons avec l’adaptation de la file boue. Ces travaux se termineront en 2022. En parallèle, nous réfléchissons au traitement des micropolluants que nous devons également traiter. Ces investissements conséquents nous obligent à échelonner les travaux afin de pouvoir les supporter financièrement, c’est là un des grands défis, choisir le bon système de traitement et le moment adéquat pour ces investissements. Un autre projet nous occupera ces prochains mois, la collaboration pour un chauffage à distance (CAD) de la ville de Bulle et les environs. GESA, société exploitant le CAD, récupérera la chaleur de l’eau épurée avant de la rejeter dans le lac de la Gruyère. C’est pour nous une belle contribution à la production d’énergie renouvelable.

Chiffres clés de la STEP de Vuippens

Habitants raccordés: 30'931

Taille (en EHDCO): 85'000

Charge moyenne (en EHDCO): 57'000

Rejets d’eaux épurées (m3/jour): 11'540

Boues d’épuration fraîches (t/a): 1438

Boues déshydratées (t RS/a): 794

Rejets de gaz de digestion (Nm3/a): 701'850

Consommation d’électricité (kWh/a): 1'637'668

Production d’électricité (kWh/a): 1'274'430

Longueur du réseau (km): 30

Kommentar erfassen

Kommentare (0)

e-Paper

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «AQUA & GAS» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Wasserspiegel» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Gasette» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.