Plateforme pour l’eau, le gaz et la chaleur
04. décembre 2017

Portrait

Les STEP de Sion

La première loi sur la protection des eaux de 1957 a entraîné la construction de stations d’épuration (STEP) dans toute la Suisse. Depuis, leur rendement épuratoire a été constamment amélioré. Aujourd’hui, près de 100 STEP sont concernées par une nouvelle étape de traitement: elles vont être équipées pour éliminer les micropolluants. Comment les STEP relèvent-elles ce nouveau défi, ainsi que d’autres? Nous vous présentons ici les diverses approches dans de brefs portraits.

Depuis toujours, la Ville de Sion a géré ses eaux usées séparément, sur les deux rives du Rhône. Le réseau de canalisations de 150 km est complété de 21 stations de pompage. S’y ajoutent une mini STEP de 100 EH à Molignon, 6 ouvrages de débitmètres et 2 stations de traitement phytosanitaires.

STEP de Châteauneuf

Cette STEP traite aujourd’hui les eaux usées de Sion (rive droite du Rhône), Savièse, Grimisuat et Arbaz. Après un premier projet étudié en 1958 (qui n’a pas été réalisé), un 2ème projet de 50'000 EH en deux étapes a vu le jour en 1967. La 1ère a été mise en service en 1971 et la 2ème en 1980. De 1998 à 2006, la STEP a été réhabilitée, avec transformation des bassins biologiques, pompage au Rhône par une conduite de 1400 m, agrandissement de la digestion de 2800 m3 et augmentation de la capacité à 65'000 EH (limite atteinte en période de vendanges).
La STEP de Châteauneuf traite la pollution organique et le phosphore total dont la norme exigée par le canton (0,3 mg/l) est difficile à atteindre sans filtration à la sortie. Les boues sont incinérées à l’usine de traitement des ordures à Uvrier. Le gaz est valorisé au couplage chaleur-force, et l’énergie revendue à Swissgrid (RPC). La STEP devra s’équiper pour éliminer les composés traces organiques (micropolluants), ce qui nécessitera également une amélioration significative du traitement biologique (nitrification).

STEP de Chandoline

En 1976, les communes de Sion, Vex, Salins et Les Agettes forment l’ASEC (Association de la station d’épuration de Chandoline) en vue de la construction d’une STEP sur la rive gauche du Rhône. D’une capacité de 26'000 EH, la STEP a été mise en service en 1980. St-Léonard rejoint L’ASEC en 1996. En 1998, les STEP de St-Léonard et Uvrier/Sion ont été mises hors service et leurs eaux usées, pompées et traitées à la STEP de Chandoline.
Equipée de 2 chenaux d’oxydation, la STEP de Chandoline ne comprenait ni décanteur primaire, ni digesteurs. En 2008 a débuté une étude de réhabilitation de cette STEP. Celle-ci a abouti aux travaux suivants, mis en service progressivement depuis 2014:
– Relèvement du prétraitement (avec remplacement des Vis d’Archimède par des pompes à pré-rotation) et construction des décanteurs primaires.
– Canalisation d’évacuation des eaux épurées de 800 m, directement au Rhône.
– Construction de 2 digesteurs, avec épaississeurs mécaniques, tamiseur à boues (Strainpress), couplages chaleur-force, dont l’énergie est consommée sur place.
– Ventilation, traitement des odeurs et chauffage de tous les locaux.

Aujourd’hui, il reste à réhabiliter la biologie, avec traitement de l’azote et filtration en sortie. La commune d’Ayent a fait une demande de raccordement à Chandoline. Ce projet pourrait aboutir dès 2020. Le traitement des micropolluants n’est pas nécessaire pour cette STEP.

En bref
STEP de Châteauneuf

Nombre d’habitants raccordés: 31'785
Taille (en EH): 66'667
Charge moyenne (DCO; en EH): 37'631
Rejets d’eaux épurées (m3/a): 6'512'526
Boues évacuées (t MS/a): 567
Production de biogaz (Nm3/a): 432'093
Consommation d’électricité (kWh/a): 2'028'855
Production d’électricité (kWh/a): 672'957

STEP de Chandoline

Nombre d’habitants raccordés: 13'790
Taille (en EH): 32'500
Charge moyenne (DCO; en EH): 12'973
Rejets d’eaux épurées (m3/a): 2'158'201
Boues évacuées (t MS/a): 183
Production de biogaz (Nm3/a): 169'175
Consommation d’électricité (kWh/a): 975'583
Production d’électricité (kWh/a): incomplet

Kommentar erfassen

Kommentare (0)

e-Paper

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «AQUA & GAS» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Wasserspiegel» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Gasette» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.