Plateforme pour l’eau, le gaz et la chaleur
10. octobre 2018

Gaz

Révisions, consultations et prises de position

Les travaux de révision de la directive G2 sont en très bonne voie. L’argumentaire pour la valeur de méthane résiduel a déjà été remanié. Est envisagé un projet pilote qui pourrait être très utile à la mise en œuvre de l’augmentation de la part d’hydrogène dans le gaz naturel.

La troisième séance de la commission principale Gaz (G-HK) de l’année a eu lieu e septembre à Olten. L’accent était mis sur les gaz renouvelables, la consultation de la recommandation G1007 et la prise de position de la SSIGE relative à l’Ordonnance sur les installations de transport par conduites.

Clairement un besoin de révision

Un groupe de travail de la G-UK2 a élaboré le projet de recommandation G1007, désormais disponible. Cette recommandation donne un caractère concret au contrôle de sécurité périodique des installations domestiques décrit dans la G1. Elle fixe ainsi une norme minimale pour l’ensemble du secteur. En octobre, le projet de recommandation sera soumis pour avis à tous les exploitants de réseaux de gaz et aux organisations impliquées.

La G-UK1 finalise les travaux de révision totale de la directive G2 «Conduites». Les retours d’information de la consultation révèlent clairement qu’un besoin de révision existe encore en ce qui concerne le chapitre 8 «Contrôle de conduites». Le nouveau champ d’application prévu dans l’Ordonnance sur les installations de transport par conduites (OITC) sous surveillance cantonale est également intégré dans la directive. La publication de la nouvelle version de la G2 est prévue pour le printemps 2019.

Un groupe de travail est formé

La G-UK4 a achevé l’élaboration d’un argumentaire relatif à la valeur de méthane résiduel lors du traitement de biogaz. Une comparaison simple des émissions de gaz à effet de serre des trois procédés de traitement de biogaz est désormais disponible. Cette comparaison est mise à disposition comme information technique de la SSIGE.

 

Un groupe de travail a été constitué pour poursuivre les travaux liés à l’augmentation de la part d’hydrogène dans le gaz naturel. Outre l’analyse de résultats de recherche (internationaux), il convient de déterminer l’utilité et les contenus d’un éventuel projet pilote en Suisse. Les nouvelles connaissances et expériences doivent être synthétisées dans un guide à l’attention des exploitants de réseaux. Des idées et des propositions de mise en œuvre d’un projet pilote ont déjà été formulées, le groupe de travail va maintenant déterminer les prochaines étapes.

Une standardisation de l’échange

La SSIGE élaborera d’ici la fin de l’année les processus nécessaires à la standardisation de l’échange de données sur le marché libéralisé du gaz en Suisse. Le Metering-Code Gas G23 servira de base. En outre, une analyse du modèle actuel de marché du gaz sera effectuée pour identifier et définir les processus d’échange et de partage de données nécessaires. Les définitions techniques indispensables pour ces processus conformément aux prescriptions du Forum Européen de l’Énergie EbIX seront élaborées. Cela permettra de créer les bases des documents à établir sur la standardisation des processus d’échange de données sur le marché suisse du gaz.

Kommentar erfassen

Kommentare (0)

e-Paper

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «AQUA & GAS» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Wasserspiegel» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Gasette» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.