Plateforme pour l’eau, le gaz et la chaleur
11. décembre 2019

G-HK

De quelle quantité d’hydrogène est-il question?

La réunion de la G-HK de mi-novembre 2019 s’est intégralement déroulée sous le signe de la préparation de l’année 2020. Une planification plus précise doit permettre de mieux prendre en compte les nouveaux défis à venir, tels que les gaz renouvelables ou encore la loi sur l’approvisionnement en gaz.

Andrea Zinsli, président de la Commission principale Gaz (G-HK), a tiré profit de la dernière réunion de l’année pour exposer une nouvelle vue d’ensemble des thèmes actuels. La présentation chronologique des activités les plus importantes en cours dans le domaine des émissions de méthane, des gaz renouvelables comme le biogaz et l’hydrogène, de la loi sur l’approvisionnement en gaz, etc. doit permettre de traiter les thèmes avec une efficacité et une optimisation des ressources accrues et de faciliter l’établissement des priorités.

Informations et formations

La G-UK1 «Transport et stockage» a rendu compte des réunions d’information sur la nouvelle Directive G2 qui se sont jusqu’à présent déroulées avec succès. Les participants au cours ont exprimé le souhait d’instaurer un échange régulier (p. ex. un colloque d’échange d’expériences).

La G-UK2 a transmis des informations concernant la formation relative aux Recommandations G1006 et G1007. Un colloque sur le contrôle d’étanchéité et de pression dans les bâtiments et le réseau est prévu l’année prochaine.

La G-UK4 s’est rassemblée en novembre. Elle a abordé la Directive G18 «Qualité du gaz», la mise en œuvre de la norme EN 16726 «Infrastructures gazières - Qualité du gaz - Groupe H» ainsi que l’augmentation de la teneur d’hydrogène dans le réseau de gaz.

Contrôler les risques

La Société des Gaziers Romands propose une révision du Règlement G221 «Audit de sécurité – contrôle de la qualification et de l’organisation des entreprises de distribution de gaz/exploitants de réseau de gaz sous surveillance cantonale». Il convient en particulier de définir avec plus de précision les audits de renouvellement et leur déroulement.

L’Office fédéral de l’énergie (OFEN) a commandé une expertise concernant l’exécution conforme à la loi de la loi sur les installations de transport par conduites lors de procédures d’autorisation. L’objectif consiste à identifier les dangers qui résultent des installations de transport par conduites sous surveillance cantonale (c.-à-d. jusqu’à 5 bar inclus).

L’OFEN déterminera ensuite la nécessité d’agir ou la démarche ultérieure sur la base des résultats définitifs disponibles l’année prochaine.

Roman Huber a présenté un état des lieux du projet FOGA «Émissions de méthane du réseau». La G-UK1 se penche déjà sur les mesures correspondantes pour le réseau.

Lors de la réunion, le responsable du groupe de travail GNL a par ailleurs indiqué les domaines dans lesquels il était encore nécessaire d’agir afin d’achever le rapport-cadre concernant les installations stationnaires pour le gaz naturel liquéfié, à savoir le comportement de la matière, la construction d’installations et les scénarios les plus pessimistes. L’administration va clarifier la démarche ultérieure et communiquera en conséquence à ce sujet.

Le manuel de sécurité fait peau neuve

Le manuel de sécurité de l’AES et de la SSIGE paraîtra avec une nouvelle mise en page en 2020. Le chapitre «Chaleur à distance» a par ailleurs été retravaillé.

D’autres informations ont été communiquées: le Conseil fédéral a initié la consultation relative à la loi sur l’approvisionnement en gaz à la fin du mois d’octobre. L’ASIG assure la direction en matière de coordination des prises de position au sein de la branche du gaz. La SSIGE est en train de vérifier le projet mis en consultation et soumettra vraisemblablement sa propre prise de position dont l’élaboration se fera en étroite concertation avec les représentants de la G-HK et avec l’ASIG.

Le Comité européen de normalisation CEN va lancer une «demande de normalisation avec l’UE concernant la compatibilité du réseau de gaz avec l’hydrogène. Cela permettra aux organismes de normalisation de commencer le développement de normes, l’établissement de rapports et l’évaluation au troisième trimestre de 2020 afin de clôturer les travaux comme prévu en 2024.

 

Kommentar erfassen

Kommentare (0)

e-Paper

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «AQUA & GAS» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Wasserspiegel» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Gasette» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.