Plateforme pour l’eau, le gaz et la chaleur
31. Mai 2021

Plateforme Techniques de traitement des micropolluants

Extension des stations d’épuration et rejets de micropolluants par l’industrie et l’artisanat

L’extension des stations d’épuration avec une étape d’épuration supplémentaire est en plein essor. La plateforme accompagne ce processus en développant les notions de base nécessaires et en recueillant, analysant et transmettant aux divers acteurs les expériences acquises lors de la mise en œuvre. Depuis la mi-2019, la plateforme s’intéresse aussi de près aux mesures de réduction des micropolluants dans les eaux usées des entreprises industrielles et artisanales.
Pascal Wunderlin 
Analyser les expériences d’exploitation des étapes MP et les transmettre à d’autres STEP

Douze stations d’épuration disposent déjà d’une étape pour l’élimination des micropolluants. Dans leur ensemble, ces douze stations épurent près de 10 % des eaux usées suisses. La phase de planification ou de construction est déjà en cours pour 43 autres STEP. La plateforme assure que les connaissances et les expériences de ces mises en œuvre à grande échelle soient mises à disposition des STEP dont l’extension est encore en discussion. Pour cela, la plateforme a collecté des connaissances et des expériences auprès des exploitants de ces étapes MP, les a analysées et identifié des potentiels d’optimisation. Nous traitons maintenant les résultats et les communiquons sous une forme appropriée (fiches d’information, vidéos explicatives…) aux acteurs intéressés, notamment aux futurs exploitants d’étapes MP.

Accompagner le développement des techniques et évaluer de nouveaux procédés

La plateforme accompagne le développement des techniques et des procédés et élabore pour les décideurs des documents factuels sur la planification, le dimensionnement et l’exploitation. Cela a été déjà réalisé pour le charbon actif en grains (voir « Notice explicative pour la planification et le dimensionnement de filtres à CAG rétrolavés discontinuellement pour l’élimination des composés traces organiques dans les eaux usées communales » www.micropoll.ch). Des travaux similaires sont en cours pour d’autres procédés. Ils seront publiés prochainement cette année. Des demandes relatives à de nouveaux procédés nous sont posées régulièrement. Nous évaluons ces procédés ou conseillons sur la suite de la procédure.

Publication de la recommandation actualisée du VSA « Vérifications relatives à l’adéquation du processus d’ozonation »

Depuis la publication de la recommandation du VSA « Vérifications relatives à l’adéquation du processus d’ozonation », des analyses sont effectués dans de nombreuses STEP. Le nombre de résultats disponibles a augmenté et de nouvelles connaissances se sont ajoutées. La plateforme a actualisé cette recommandation en collaboration avec les expertes et experts du domaine (voir www.micropoll.ch).

Publication prochaine du concept de surveillance pour les installations d’ozonation

Des changements dans le bassin versant (p. ex. en raison d’une nouvelle entreprise industrielle impactant les eaux usées) peuvent conduire à une modification notable de la composition des eaux usées. C’est pourquoi il est important de surveiller la composition des eaux usées et leur aptitude à l’ozonation, même après la mise en service de l’ozonation. Pour cela, la plateforme a développé un concept de surveillance, en collaboration avec des expertes et des experts. Ce document sera publié prochainement sur www.micropoll.ch.

Surveillance de la rétention du charbon actif : transfert de méthode aux laboratoires intéressés

Dans les STEP avec charbon actif, il est très important d’avoir une rétention efficace du charbon. De nouvelles optimisations des méthodes d’analyse pour déterminer la teneur en charbon actif dans les rejets de STEP sont actuellement à l’étude à la Haute école spécialisée du nord-ouest de la Suisse. Dès que ces travaux seront achevés, la méthodologie sera communiquée aux laboratoires intéressés, en collaboration avec la plateforme. Dans le cas de procédés avec charbon actif, il est recommandé de réaliser de telles mesures sur une certaine période pour acquérir plus d’expérience sur les méthodes de mesure et de surveillance de la perte de charbon actif. La plateforme regroupe ces données et expériences et les analyse. La suite de la procédure sera décidée en fonction des résultats.

Test de charbon actif en poudre composé de matières premières renouvelables

La production de charbon actif pour l’épuration des eaux usées dégage des gaz à effet de serre. Pour le compte de la plateforme, l’Eawag a testé les performances de produits à base de charbon actif plus écologiques et évalué leur aptitude à une utilisation dans les STEP. Les résultats correspondants seront mis en ligne prochainement sur www.micropoll.ch et aideront les STEP pour le choix de produits à base de charbon actif, lors de demandes de devis ou d’appels d’offres.

Enquête sur le rendement d’épuration d’étapes MP

La vérification du rendement d’épuration d’étapes MP sur la base de substances indicatrices est réalisée de manière périodique, mais pas quotidienne. Comment alors évaluer le fonctionnement de l’étape MP sans mesurer les substances indicatrices ? Pour cela, la plateforme développe actuellement un outil destiné à aider les exploitants et les autorités lors du contrôle de plausibilité du rendement d’épuration.

Les eaux usées des entreprises industrielles et artisanales contiennent elles aussi des micropolluants

Depuis la mi-2019, la plateforme s’intéresse aussi de près aux mesures de réduction des micropolluants dans les eaux usées des entreprises industrielles et artisanales. Ce travail se base sur une analyse de situation « Rejets de polluants de l’industrie et de l’artisanat dans les eaux suisses » réalisée par la plateforme en collaboration avec l’OFEV, les cantons et des associations professionnelles au niveau de toute la Suisse. Le rapport final passera en consultation cet automne. Cette analyse a montré que, malgré les progrès importants réalisés dans les entreprises industrielles et artisanales, des micropolluants tels que des substances de base, des produits intermédiaires, secondaires et de conversion, des substances actives ou des solvants sont rejetés dans le milieu récepteur avec les eaux usées d’exploitation épurées. La gestion des micropolluants dans les entreprises pose de grands défis. En effet, les connaissances sur les substances concernées dans les eaux usées manquent souvent, car les entreprises se focalisent sur le produit final, alors que les divers sous-composants de ces produits sont inconnus ou changent souvent.

La plateforme assiste les autorités et les entreprises dans la gestion des micropolluants

Un tour d’horizon des substances pertinentes pour les eaux usées dans les secteurs et procédés prioritaires sera élaboré par la plateforme dans les années à venir et intégré aux guides et aide-mémoires du CC Industrie et artisanat. Divers projets avec une participation étroite de la plateforme ont déjà démarré (p. ex. des campagnes de mesures auprès des entreprises de production pharmaceutique). De plus, la plateforme développe des aides à la gestion des micropolluants destinées aux autorités et aux entreprises. Celles-ci apportent un soutien pour l’identification et la priorisation des émissions de substances ainsi que pour en déduire des mesures et pour les autorisations de déversement.

Contact

Vous avez des questions sur des sujets spécifiques ? Consultez www.micropoll.ch ou contactez directement la plateforme : pascal.wunderlin@vsa.ch, 058 765 50 37

 

Kommentar erfassen

Kommentare (0)

e-Paper

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «AQUA & GAS» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Wasserspiegel» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Gasette» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.