Plateforme pour l’eau, le gaz et la chaleur
04. Januar 2022

CC Cours d’eau

« L’eau m’a toujours fascinée. »

À partir de janvier 2022, Martina Küng dirigera le Centre de Compétence (CC) Cours d’eau du VSA. Elle espère pouvoir faire profiter de son expérience sur le terrain et développer avec ses collègues des solutions et des outils pratiques. Au cours d’un bref entretien, elle répond à quelques questions sur sa motivation et sur sa personne.
Paul Sicher 

Martina Küng, vous êtes hydrobiologiste et cheffe de projet en gestion des eaux urbaines chez Holinger AG. Qu’est-ce qui vous a amenée à la gestion des eaux urbaines ?

Les milieux aquatiques m’ont toujours attirée et fascinée. Il était donc logique que je travaille dans ce domaine. J’ai fait des études pour devenir ingénieure en environnement et je me suis spécialisée dans l’hydroécologie.

En quoi consiste votre mission d’hydrobiologiste ?

En tant qu’hydrobiologiste, j’observe les étendues d’eau et les cours d’eau et je réponds à des questions portant sur la qualité de l’eau ou sur la biodiversité. Outre l’évaluation chimique, l’hydroécologie nous permet de juger à plus long terme de la qualité des eaux grâce à des bioindicateurs. Nous examinons différents aspects, par exemple l’impact d’un rejet sur le tronçon du cours d’eau concerné. C’est encore plus intéressant lorsque l’on considère le système dans son ensemble. Qui rejette quelle eau où ? Quelles mesures se prêtent à l’amélioration de la qualité de l’eau, quelles mesures s’avèrent efficaces à long terme ?

Pour comprendre ces questions systémiques dans un contexte général, j’ai suivi et passé en complément un master d’ingénieure en génie civil. Je travaille ainsi à l’intersection de l’hydroécologie, de l’aménagement des cours d’eau et de l’assainissement urbain. Cela me convient parfaitement et me permet d’appréhender le système dans son intégralité.

« De nos jours, les cours d’eau subissent une pression incroyable en termes d’exploitation, ce qui se répercute sur la biodiversité et la qualité de l’eau. »

En quoi ce sujet et votre travail vous fascinent-ils ?

Comme je l’ai déjà dit, je trouve les milieux aquatiques extrêmement fascinants. De nos jours, les cours d’eau subissent une pression incroyable en termes d’exploitation, ce qui se répercute sur la biodiversité et la qualité de l’eau. Nous exploitons les eaux pour les loisirs, la pêche, il y a la protection contre les crues, l’évacuation des eaux des agglomérations se fait dans les cours d’eau, l’agriculture exploite les cours d’eau tout en les polluant, et pour finir, le changement climatique influence nos eaux. Conserver une eau « propre et vivante » est une mission aujourd’hui complexe et difficile.

Depuis combien de temps connaissez-vous le VSA, depuis quand êtes-vous active au sein du VSA ?

J’ai découvert et apprécié le VSA dès mon premier emploi après mes études. Depuis lors, je profite des formations proposées, de l’échange d’expériences ainsi que de l’application concrète des directives. Je suis aussi examinatrice lors des examens oraux des exploitants de STEP, j’ai été plusieurs fois intervenante lors d’événements du VSA, et en tant que membre du groupe de travail, j’ai participé à l’élaboration du module G de la directive Gestion des eaux urbaines par temps de pluie.

Qu’est-ce qui vous motive à diriger le CC Cours d’eau ?

Ayant une expérience pratique, je connais les problèmes quotidiens inhérents à notre activité, ainsi que les besoins en solutions et en supports. Je souhaite contribuer à élaborer au CC Cours d’eau des directives adaptées à la pratique, développer l’offre en formations conformément aux besoins et collaborer de manière interdisciplinaire avec mes collègues afin de consolider notre réseau professionnel.

Quelle charge de travail accomplirez-vous pour le VSA ?

Je suis employée sur une base de 15 % comme directrice du CC Cours d’eau. Je travaille à 80 % chez Holinger AG.

Vous prenez en charge la direction du CC Cours d’eau en janvier : quels sont les thèmes d’actualité, à quoi allez-vous vous attaquer en priorité ?

Pour l’heure, nous finalisons notre travail sur le « module G » de la directive Gestion des eaux urbaines par temps de pluie. Il s’agit de savoir comment évaluer les exutoires dans les cours d’eau. Le module G sera présenté dans l’Aqua & Gas N°1|2022.

J’ai beaucoup d’idées et je connais beaucoup de sujets pratiques que nous pourrions aborder au CC Cours d’eau. Mais je voudrais d’abord en discuter avec mon équipe directrice pour que nous définissions ensemble notre programme. Il est important pour moi de renforcer la cohésion de la nouvelle équipe de direction et de définir ensemble nos priorités. J’ai hâte de commencer.

« Il est important pour moi que nos spécialistes du CC et des autres CC puissent s’exprimer et me faire part de leurs idées, de leurs suggestions ou de leurs critiques. »

Qu’attendez-vous avec le plus d’impatience ?

De travailler de manière interdisciplinaire et d’élaborer des solutions pour la pratique.

Avez-vous également des attentes de la part du VSA et des membres du CC ?

Il est important pour moi que nos spécialistes du CC et des autres CC puissent s’exprimer et me faire part de leurs idées, de leurs suggestions ou de leurs critiques.

Je vous souhaite une entrée en fonction réussie et beaucoup de succès par la suite.

 

Martina Küng


Martina Küng, Foto VSA

Martina Küng est née en 1989. Elle a étudié à la Haute école des sciences appliquées de Zurich et à la Haute école spécialisée de Berne. Elle est ingénieure diplômée en environnement (bachelor) et en génie civil (master). Depuis 2018, elle travaille comme hydrobiologiste chez Holinger AG à Berne. Martina Küng vit à Berne. Elle est passionnée de plongée et titulaire du « certificat de plongeuse scientifique ». En tant que monitrice J+S, elle accompagne par ailleurs les enfants et les adolescents en randonnées en montagne et à skis

Un grand merci à Christian Götz

Christian Götz a assuré la direction du CC Cours d’eau de mai 2016 à décembre 2021. Il a étudié les sciences de l’environnement à l’EPF de Zurich et a passé un doctorat en chimie environnementale. Durant sa carrière professionnelle, il s’est beaucoup intéressé au problème des micropolluants. Christian Götz vit avec sa famille à Dübendorf.


Christian Götz, Foto (c) VSA

Dans le CC Cours d’eau, Christian s’est concentré sur les micropolluants organiques dans les eaux de surface. L’étroite coopération avec la plateforme pour la qualité de l’eau lui tenait très à cœur. Cette constellation a permis au VSA de sensibiliser les autorités au thème de la micropollution aquatique. Christian continuera à faire profiter le CC Cours d’eau de son expertise au sein de l’équipe de direction. Il se réjouit d’assumer un nouveau rôle et de collaborer avec Martina Küng. Il lui souhaite beaucoup de plaisir et de réussite dans l’exercice de sa nouvelle fonction. « C’est un sujet absolument passionnant, mais aussi très vaste ».

Le VSA remercie Christian Götz pour son précieux engagement de longue date.

CC-Cours d’eau

De plus amples renseignements ainsi que les coordonnées sont disponibles sur le site web du CC Cours d’eau.

Kommentar erfassen

Kommentare (0)

e-Paper

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «AQUA & GAS» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Wasserspiegel» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Gasette» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.