Plateforme pour lā€™eau, le gaz et la chaleur
15. September 2023

Reflets

Bassins de rétention: des ouvrages de valeur!

La présente édition de REFLETS traite des réservoirs pour lā€™eau potable. Dans le domaine de compétence du VSA des réservoirs sont également utilisés, sous forme de bassins de rétention notamment.
Luca Rossi 

Ces bassins servent aĢ€ stocker/traiter lā€™eau lors dā€™une pluie lorsque la capaciteĢ du reĢseau et de la STEP est deĢpasseĢe. On les utilise eĢgalement pour limiter les impacts des rejets urbains pluviaux sur les milieux reĢcepteurs. Le bassin se rempli ainsi lors dā€™une pluie, et se vide peu aĢ€ peu apreĢ€s la pluie, que ce soit en direction de la station dā€™eĢpuration pour les reĢseaux unitaires ou dans le milieu naturel pour les eaux de ruissellement.

Cet article est lā€™occasion de se poser la question de leur dimensionnement et de leur fonctionnement, aĢ€ lā€™image de ce qui est traiteĢ dans la directive SVGW W6.

Des volumes de reĢtention dans pratiquement chaque reĢseau

Le nombre de bassins de reĢtention en Suisse est inconnu: lā€™information sur leurs localisations et leurs caracteĢristiques se retrouvent essentiellement dans les PGEE des communes. On peut estimer que pratiquement chaque commune dispose dā€™au moins un ouvrage de reĢtention. Ceux-ci ont eĢteĢ mis en place en meĢ‚me temps que la reĢalisation des reĢseaux dā€™assainissement ou lors dā€™extension et de modification de ces reĢseaux. En outre, il est treĢ€s courant de disposer dā€™un certain volume de reĢtention en entreĢe de station dā€™eĢpuration, permettant de limiter le deĢbit dā€™entreĢe lors de preĢcipitations ou pour stocker les eaux en cas de travaux sur la STEP. Le dimensionnement de ces ouvrages sā€™est longtemps baseĢ sur des formules empiriques. Ce nā€™est que reĢcemment que ces bassins sont dimensionneĢs sur la base de modeĢ€les de simulation des eĢcoulements et de recommandations du VSA. Cependant les superficies connecteĢes en amont de ces ouvrages eĢvoluent constamment: construction et impermeĢabilisation, mise en seĢparatif de certains quartiers, infiltration des eaux pluviales, etc. De ce fait les bases de dimensionnement initiales ne sont plus toujours valables et il convient de sā€™assurer que le bassin de reĢtention existant fonctionne toujours comme il a eĢteĢ preĢvu.

Fonctionnement des ouvrages de reĢtention?

Le fonctionnement des ouvrages souterrains, comme les bassins de reĢtention, est peu connu. Une analyse deĢtailleĢe sur le fonctionnement de ces ouvrages (volume de deĢversement, freĢquence, dureĢe, etc.) a eĢteĢ effectueĢe par une eĢtudiante de lā€™Eawag en 2017 (eĢtude et reĢfeĢrence disponible sur le site du VSA, www. gire.ch). Par le biais de questionnaires et dā€™interviews, 73% des associations dā€™eĢpuration en Suisse (118 associations) ont reĢpondu aux questions et pratiquement tous les Cantons ont eĢgalement participeĢ aĢ€ lā€™enqueĢ‚te. Cette eĢtude montre que les donneĢes sur le fonctionnement des bassins de reĢtention ne sont exploiteĢes que de manieĢ€re partielle en Suisse. Ce point est assez eĢtonnant, car une majoriteĢ de ces ouvrages (84%) sont eĢquipeĢes de systeĢ€me de mesure du taux de remplissage. Les donneĢes mesureĢes ne sont controĢ‚leĢes et valideĢes que sporadiquement ou pas du tout (41% des cas). Lā€™analyse des donneĢes reste majoritairement au niveau des associations dā€™eĢpuration, dans 61% des cas ces donneĢes ne sont pas transmises aux bureaux dā€™ingeĢnieurs (pour optimiser les planifications futures, p.ex.) ou aux autoriteĢs compeĢtentes pour controĢ‚ler la performance des installations. Or, les techniques de mesure sur les bassins ne posent pas vraiment de probleĢ€mes. Il semblerait que les exploitants et les autoriteĢs ne tiennent pas assez compte de la valeur et de lā€™utiliteĢ reĢelles des donneĢes 7 de mesure pour optimiser le fonctionnement.

Gestion inteĢgreĢe des eaux: une directive pour optimiser les bassins de reĢtention

Pour mieux tenir compte du beĢneĢfice des ouvrages existants sur les reĢseaux, il est neĢcessaire dā€™avoir une vue dā€™ensemble sur tout le systeĢ€me dā€™assainissement au sens large, comprenant aĢ€ la fois le reĢseau dā€™assainissement, la station dā€™eĢpuration et les caracteĢristiques du milieu reĢcepteur. Le VSA sā€™attelle aĢ€ cette taĢ‚che et proposera, dā€™ici la fin de lā€™anneĢe, une nouvelle directive pour tenir compte des ouvrages de reĢtention. Est-ce que lā€™on utilise leur capaciteĢ totale? Est-ce quā€™ils se vident et se remplissent de manieĢ€re adeĢquate? Une gestion dynamique pourrait-elle ameĢliorer leur efficaciteĢ? Toutes ces questions et bien dā€™autres sont discuteĢes et preĢsenteĢes dans la future directive VSA Ā«Gestion inteĢgreĢe des eauxĀ».

SyntheĢ€se

Finalement, en lien avec ces bassins, plusieurs eĢleĢments sont aĢ€ consideĢrer. Les solutions enterreĢes de reĢtention sont remplaceĢes de plus en plus par des solutions de gestion des eaux en surface de type Ā«ville eĢpongeĀ» (infiltration des eaux aĢ€ la parcelle, reĢtention sur les toitures, jardins pluviaux, etc.). Des reĢserves de capaciteĢ sur les ouvrages existants sont donc attendues. Il est ainsi essentiel dā€™optimiser le fonctionnement de ces ouvrages avant dā€™en construire de nouveaux. Cela en vaut la peine, et pas seulement dā€™un point de vue environnemental: le couĢ‚t de construction moyen dā€™un bassin est de lā€™ordre de 2000 CHF par m3 de reĢtention (treĢ€s variable en fonction des conditions locales!). Optimiser ces structures, cā€™est soulager le budget communal et lā€™environnement.

e-Paper

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «AQUA & GAS» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Wasserspiegel» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Gasette» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.