Plateforme pour l’eau, le gaz et la chaleur
E-Paper
Article technique
05. novembre 2018

Efficacité énergétique

Potentiel d'électricité de l'eau potable au Tessin

95% de la production totale d'électricité du Tessin provient de l'énergie hydraulique. Il y a aussi quelques petites centrales hydroélectriques. Ils utilisent la ressource eau potable pour produire de l'énergie électrique. Depuis trois ans, le potentiel énergétique inutilisé de l'approvisionnement en eau du Tessin fait l'objet d'une étude. Dans un premier projet, le potentiel théorique a été calculé. Actuellement, un deuxième projet concerne le potentiel d'économie d'électricité dans les systèmes de pompage.
Raffaele  Domeniconi, Linda Soma, Nerio  Cereghetti, Camilla  Santicoli, Roberto  Rossi, Luca  Solca, Lorenzo  Colombo, 

Depuis trois ans, l’Istituto Sostenibilità Applicata all’Ambiente Costruito (ISAAC) de la SUPSI, le Bureau d'ingénieurs CSD Ingegneri SA et la SSIGA analysent les systèmes énergétiques des conduites au Tessin afin d’en identifier le potentiel de production et d’économie d’électricité.

Projet 1: Électricité provenant de l'eau potable

Le projet «Elettricità dall’acqua potabile» (Électricité provenant de l’eau potable), qui s’est achevé au printemps 2017, a exploré le potentiel de centrales hydroélectriques de petite envergure installées dans les conduites et, dans le même temps, évalué la possibilité d’une source d’énergie supplémentaire provenant de cette exploitation particulièrement durable des ressources hydrauliques. L’analyse effectuée sur le territoire cantonal et basée sur 300 cas théoriques a permis d’évaluer 54 cas du point de vue technique et économique. En plus de fournir un bilan de l’état et de la complexité des conduites existantes, la recherche a permis d’identifier les principaux obstacles à la faisabilité technique et économique.

Projet 2: Potentiel d'économies dans la consommation d'électricité des distributeurs d'eau

Le deuxième projet vise à définir le potentiel de réduire la consommation d’énergie électrique des distributeurs d'eau. Ce besoin s’explique par le fait que, souvent, on ne connaît pas le potentiel de réduction qu’offre la substitution éventuelle des pompes, même si la consommation due au pompage est connue. Dans d’autres cas, en revanche, bien que les rapports complexes de la consommation d’énergie d’une centrale soient connus, il n’existe aucune analyse permettant d’identifier les points les plus énergivores. Le projet se trouve actuellement dans la phase de collecte de données. On prévoit au printemps 2019 une journée d’information pour les entreprises de distribution d’eau potable.

ouverture de session

Kommentar erfassen

Kommentare (0)

e-Paper

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «AQUA & GAS» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Wasserspiegel» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Gasette» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.