Plateforme pour l’eau, le gaz et la chaleur
06. mars 2013

eauservice

Henri Burnier quitte le navire d’eauservice

«Quand tu bois l’eau, pense à la source». Ce proverbe oriental aurait pu être de la plume d’Henri Burnier. En effet, sa vie durant, il a baigné dans le monde de l’or bleu, tant avec son bateau sur les vastes plans d’eau de la planète que dans l’approvisionnement en eau des collectivités, sans jamais mettre d’eau dans son vin.

Après plus d’un quart de siècle au service de la ville de Lausanne, Henri Burnier, Chef de «eauservice» (Service des Eaux de la ville de Lausanne), a décidé de se retirer d’une vie très active pour se consacrer à d’autres activités dans les domaines de l’eau.

Carrière dans le monde de l'eau

En 1975, au terme de sa formation d’ingénieur à l’EPF de Lausanne, il collabore avec le Professeur Meystre. Dès 1976, il forge son expérience au sein d’une grande société d’ingénierie genevoise, la SGI, pour laquelle il travaille sur des projets d’infrastructures en Algérie et en Arabie Saoudite. Fort de ces expériences, il retourne à l’EPFL au sein de l’Institut de la Construction Métallique, dirigé par le Professeur Badoux. Parallèlement à cette activité de chercheur, il ouvre son propre bureau d’Ingénieurs Conseils. Père de quatre enfants, il est également très actif au sein de sa famille.

En 1986, il saisit une opportunité au Service des Eaux de la ville de Lausanne, en étant embauché en qualité d’ingénieur. Rapidement, il est nommé Ingénieur Chef Adjoint puis, sept ans après son arrivée au sein du service, il est nommé Chef du Service des Eaux.

Dirigeant d'eauservice

Henri Burnier était à la tête d’une équipe d’environ 150 personnes. C’est sous sa direction qu’eauservice lance, à l’échelle industrielle, la mise en œuvre d’une usine d’ultrafiltration utilisant la technologie membranaire. Ces dernières années, convaincu qu’il pouvait mettre ses vastes compétences au service des collectivités bien moins loties que les distributeurs d’eau suisses, il a initié un projet de très longue haleine, à savoir amener de l’eau potable à des milliers de ménages mauritaniens de la région de Nouakchott, grâce à la pose de plusieurs dizaines de kilomètres de tuyaux.

Engagement sans faille pour la SSIGE

Son parcours au sein de la SSIGE débute en 1993, lorsqu’il entre à la sous-commission W-UK3, laquelle traite des thèmes du captage, du stockage et de la distribution de l’eau. L’année de sa nomination au poste d’eauservice, il entre à la Commission principale Eau (W-HK), pour en reprendre la présidence en 2000. Parallèlement à ses fonctions dans les commissions, en 1998, il devient membre du Comité de la SSIGE. Cinq années plus tard, il est élu Président. A la tête de la Société, il en fait évoluer les statuts, notamment concernant la durée du mandat du Président. Henri Burnier est très attaché à la représentation des minorités au sein du Comité et de l’Organisation. Il n’a pas seulement œuvré au sein de la SSIGE mais a également occupé, de 1995 à 2002, la fonction de Président de la Société des Distributeurs d’Eau de la Suisse Romande (SDESR).

La SSIGE, en son nom et au nom des distributeurs d’eau suisses, remercie sincèrement Henri Burnier pour son engagement sans faille au sein de la SSIGE. Nous souhaitons bon vent à Henri, ainsi qu’à son épouse, et que les disciples d’Eole soufflent dans les voiles de son bateau sur les plans d’eau de la planète bleue.

Martial Wicht

Kommentar erfassen

Kommentare (0)

e-Paper

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «AQUA & GAS» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Wasserspiegel» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Gasette» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.