Plateforme pour l’eau, le gaz et la chaleur
Article technique
19. décembre 2018

Statistique d’eau potable

300 litres d’eau potable par personne et par jour

Les distributeurs d’eau de Suisse et du Liechtenstein ont fourni 300 litres d’eau par personne et par jour en 2017. L’approvisionnement en eau potable du réseau public reste donc quantitativement constant : tels sont les résultats livrés par les données statistiques des distributeurs d’eau en Suisse, collectées par l’Association des distributeurs d’eau - la SSIGE. Les statistiques présentent notamment des informations recueillies à partir des données et faits collectés lors de l’exercice précédent et concernant le captage et la fourniture d’eau, les infrastructures de distribution ou encore les aspects économiques et énergétiques.

Depuis le début des années 1980, à l’exception de certaines années, la consommation d’eau potable a constamment reculé, et ce malgré l’accroissement de la population résidante. La fourniture totale d’eau par personne et par jour en 2017 est similaire à celle de 2016 et s’élève à 300 litres, dont environ 140 litres sont attribuables à la consommation dans les ménages. En 2017, les distributeurs d’eau ont approvisionné un volume de 931 millions de mètres cubes d’eau potable, dont environ 10 millions de mètres cubes d’eau sanitaire pour l’industrie. La quantité totale d’eau potable distribuée correspond presque au contenu du lac de Bienne.

Avec 37,7 %, la part des captages des eaux de sources est légèrement inférieure en 2017 par rapport aux années précédentes par contre, elle a été compensée par les eaux souterraines (42,6 %) et les eaux de surfaces (19,7 %). Lorsque l’on prend en compte la moyenne pluriannuelle, la part des eaux de sources et souterraines s’élève à environ 40% chacune pour la production d’eau potable, alors que les eaux de surfaces représentent quant à elles environ 20%. Les statistiques de 2017 indiquent également que les ménages et le petit artisanat ont consommé un total de 616 millions de litres d’eau. De ce volume, 227 millions de litres ont été consommés par l’industrie et l’artisanat, 47 millions par les services publics et les fontaines. Enfin, la consommation propre des distributeurs d’eau s’est élevée à 20 millions de litres alors que les pertes sont estimées à 121 millions de litres.

L’année 2017 compte parmi les dix années les plus chaudes depuis le début des mesures

 Le climat a également influencé la consommation d’eau en Suisse en 2017: avec un excédent de chaleur de 0,7 °C, l’année 2017 compte également parmi les dix années les plus chaudes depuis le début des mesures. Elle a été largement marquée par des sécheresses, en particulier sur le versant nord des Alpes où seulement 60 à 90 % des précipitations normales ont eu lieu.

 

Le réseau de conduites permettant l’approvisionnement en eau potable s’est également légèrement étendu en 2017, reflétant ainsi le développement de l’urbanisation : la longueur totale du réseau de conduites sur le territoire suisse est désormais de 89 500 kilomètres, soit une distance équivalant à environ deux fois le tour de la Terre. Les raccordements domestiques représentent un tiers de la longueur totale.

 Les coûts de fonctionnement et de capitaux des distributeurs d’eau se sont quant à eux élevés à 1,6 milliard de CHF en 2017, dont 33 % sont imputables aux frais de fonctionnement, 21 % aux coûts de personnel, 4,5 % aux intérêts, 2,5 % aux amortissements et 16 % aux autres charges. Les frais totaux liés à la distribution d’eau en 2017 ont ainsi atteint CHF 190.- par habitant, la facture d’eau potable par ménage s’établit quant à elle à CHF 120.- par personne en moyenne.

La valeur de remplacement, c’est-à-dire les coûts de rénovation pour l’ensemble des infrastructures de distribution d’eau, s’élevait à CHF 51 milliards en 2017, dont 79 % sont imputables à la distribution, 10 % au stockage et 9 % au captage de l’eau brute, ainsi que 2 % aux systèmes de contrôle -commande - mesures.

 

 

 

Kommentar erfassen

Kommentare (0)

e-Paper

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «AQUA & GAS» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Wasserspiegel» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Gasette» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.