Plateforme pour l’eau, le gaz et la chaleur
01. janvier 2019

Correction du Rhône

Financement approuvé pour les 20 prochaines années

Le Conseil fédéral souhaite poursuivre les travaux en cours dans le cadre du projet de protection contre les crues dans la vallée du Rhône. Il a approuvé un crédit d’ensemble de 1022 millions de francs, valable durant la période 2020-2039 pour la 2e étape du projet. Celle-ci vise à protéger 100 000 personnes ainsi que des biens matériels dont la valeur s’élève à 10 milliards de francs.

La troisième correction du Rhône (R3) est le plus grand projet de protection contre les crues de Suisse. S’étendant sur 162 km, principalement dans le canton du Valais mais aussi en partie sur territoire vaudois, il vise à accroître la sécurité pour les quelque 100’000 personnes vivant dans la vallée et à mieux protéger des biens matériels dont la valeur totale est évaluée à 10 milliards de francs. En effet, certains des ouvrages de protection situés le long du Rhône sont déjà très anciens. De plus, les inondations et les dégâts liés aux crues ont montré les limites du système actuel. Pour réaliser la première étape du projet R3 (mesures particulièrement urgentes et planification des mesures ultérieures), l’Assemblée fédérale avait accordé, en 2009, un crédit-cadre de 169 millions de francs, qui arrivera à échéance en 2019 après avoir été renouvelé trois fois.

Deuxième étape


La deuxième étape, qui se déroulera de 2020 à 2039, nécessite un nouveau crédit d’ensemble. La Confédération veut garantir que suffisamment de fonds seront débloqués pour ce projet. C’est pourquoi, dans son message, le Conseil fédéral demande au Parlement d’approuver un crédit d’ensemble de 1022 millions de francs. Les subventions fédérales versées au titre de la loi sur l’aménagement du territoire permettraient de couvrir environ 62 % des coûts totaux. L’Office fédéral des routes participe aux coûts du projet à hauteur de 2 % pour la protection de routes nationales, aux côtés de l’Office fédéral de l’environnement (protection contre les crues). Le reste des coûts sera supporté par les cantons.

Le crédit d’ensemble pour le projet R3 se compose de sept crédits d’engagement individuels, dont quatre en faveur des différentes mesures prioritaires et trois, répartis dans le temps, pour financer des mesures de moindre ampleur liées à la sécurité des digues et diverses prestations, comme des études générales. L’approbation des différents crédits d’engagement est déléguée au Conseil fédéral. Les fonds disponibles seront octroyés aux cantons pour des projets concrets approuvés par ces derniers. Le versement se fera une fois les travaux achevés.

Un projet intergénérationnel


La 2e étape du projet de protection contre les crues dans la vallée du Rhône est planifiée sur une période de 20 ans. Elle coûtera quelque 51 millions de francs par an en moyenne à la Confédération, ce montant pouvant varier selon l’avancement des travaux. Les cantons du Valais et de Vaud, qui sont les maîtres d’ouvrage du projet, estiment que les coûts totaux de la 3e correction du Rhône pourraient s’élever à 3,6 milliards de francs. Les travaux dureront environ jusqu’au milieu du siècle.

 

Kommentar erfassen

Kommentare (0)

e-Paper

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «AQUA & GAS» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Wasserspiegel» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Gasette» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.