Plateforme pour l’eau, le gaz et la chaleur
03. janvier 2019

Nouvel instrument pour les STEP

step by STEP – pour maîtriser les incidents exceptionnels

Les stations d'épuration (STEP) traitent les eaux usées 365 jours par an. Les exploitants s'occupent du bon fonctionnement des installations. Malgré de nombreuses précautions, des événements exceptionnels tels que des pannes d'électricité, des cyberattaques, des avaries, des incendies ou des pollutions par des substances explosives (essence, solvants) peuvent se produire. Un groupe d'experts a développé un outil de travail qui aide les STEP à gérer au mieux de telles situations tout en économisant du temps, des nerfs et des coûts. De par sa grande modularité, cet outil peut également être utile à d’autres institutions, comme des entreprises industrielles et commerciales ou à d'autres services publics.
Brigitt  Hunziker Kempf 

Une STEP traite inlassablement les eaux usées de leur bassin versant 365 jours par an. Les eaux usées passent par une chaîne de traitement bien définie avant d’être déversées dans les cours d'eau après avoir été épurées conformément aux exigences légales. Des spécialistes qualifiés veillent quotidiennement au bon fonctionnement de tous les équipements et dispositifs techniques et vérifient régulièrement la qualité de l’eau épurée. Malgré une grande rigueur, des événements imprévus peuvent arriver.

Qu'il s'agisse d'une panne de courant, d'une inondation, d'une contamination de l'affluent par des eaux d’extinction, par de l'huile ou de l'essence, d'un incendie à la STEP, etc. Comment agir? Dans de telles situations, le plus important est de rester calme afin de réagir rapidement et délibérément pour garantir la sécurité du personnel et au final, pour économiser du temps et minimiser les coûts. Pour ce faire, une procédure préalablement réfléchie et claire est incontournable.

Au feu !

Il est 12h15 vendredi. L'alarme retentit à la STEP de Rehmatte. Un incendie s'est déclaré dans les locaux du dégrilleur. Un événement vraiment exceptionnel et imprévu! Le directeur de l'usine, Thomas Schluep, est sur place en très peu de temps. Il est commandant sapeurs-pompiers depuis de nombreuses années et peut mettre à profit ses connaissances. Il analyse rapidement la situation et sait qui contacter, quand et comment prioriser les mesures à prendre sur le site. L'incendie a endommagé les installations électriques si bien que le traitement mécanique ne fonctionne plus. Les eaux usées s'écoulent dès lors dans un bassin d’avarie qui n'est pas affecté par l'incendie. Cependant, le temps de rétention de ce bassin est limité. Il est donc important de relancer le traitement des eaux usées le plus rapidement possible. Pendant l’intervention des pompiers sur le site de l'incendie, les experts en charge de la supervision sont contactés et rendus disponibles, l’expert de l’assurance est informé et en route pour établir le constat et une entreprise de nettoyage est organisée.

En 3 heures, une ligne de traitement peut ainsi être remise en service de manière provisoire. Mais tous les exploitants n’ont pas forcément l'expérience ni le savoir averti d'un commandant pompier. L'ingénieur civil et l’exploitant des STEP de Laufäcker, Rehmatte et Surbtal en sont bien conscients et recommandent donc: «Les responsables des STEP doivent anticiper les différents incidents et dysfonctionnements potentiels, lister les actions à entreprendre pour chaque cas et informer tous les employés.» Presque toutes les STEP ont déjà connu de telles situations sous une forme ou une autre et y sont plus ou moins bien préparées. Mais en général, les documents recensant les informations nécessaires ne sont pas complets /ou ne sont pas adaptés aux besoins des exploitants de STEP. Un groupe de travail composé d'experts de STEP de Suisse alémanique et romande, de représentants des cantons et d'experts de différents domaines a développé un outil, le classeur «step by STEP». L’OFEV et le VSA/FES ont soutenu le groupe de travail, de sorte qu'un ouvrage de référence clair et facile à comprendre avec des formulaires adaptables individuellement a été créé. Le classeur est disponible à partir de cette année (voir encadré). Il est prévu que le document soit mis à jour tous les deux ans.

Prévenir en anticipant

Thomas Schluep, qui a participé à la préparation des documents, se réjouit de recevoir ce classeur : «Toutes les exploitations ne doivent pas réinventer la roue!» L’instrument professionnel et pratique «step by STEP» contient des informations complètes pour tous les événements ou dysfonctionnements possibles, des exemples d’alarmes et de check-lists à adapter pour chaque exploitation, ainsi que des formulaires clairs permettant de déclarer un événement, documenter les mesures entreprises et finalement clore l’incident en question. Les formulaires et documents sont disponibles sous forme électronique et peuvent être adaptés et complétés individuellement et aisément pour répondre aux besoins spécifiques des stations d’épuration ou autres entreprises.

Il est conseillé de préparer les formulaires à l'avance et de ne pas prendre en main le dossier pour la première fois lorsqu'un événement se produit. Ainsi les différentes personnes de contact sont définies, les mesures à entreprendre sont réfléchies et clairement décrites pour tous les employés. «Grâce à ce processus, on apprend à mieux connaître son exploitation et à prendre conscience des potentiels incidents ou dysfonctionnements possibles» affirme M. Schluep. En cas d'incident ou de dysfonctionnement, les documents sont alors à portée de main et guident les employés «pas à pas» dans le processus. La nervosité diminue et laisse place à l’assurance de réagir correctement. La sécurité du personnel est ainsi augmentée et le temps et les coûts sont ainsi minimisés.

Nouvel instrument d’aide à la décision en cas d’incidents pour les stations d’épuration et entreprises

Le dossier «step by STEP – pour la maîtrise des évènements et incidents particuliers» est disponible sur www.step-ara.ch en allemand et en français. L’utilisation des documents est simple et un guide reprend toutes les informations essentielles. Les formulaires contenus dans le classeur sont également disponibles sous forme électronique et peuvent ainsi être complétés et modifiés. Votre propre logo peut également y être intégré.

Coût par exemplaire: 800 francs, frais d'impression et d'expédition inclus, hors TVA.

Kommentar erfassen

Kommentare (0)

e-Paper

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «AQUA & GAS» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Wasserspiegel» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Gasette» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.