Plateforme pour l’eau, le gaz et la chaleur
26. avril 2019

L’évacuation des eaux

Les deux piliers de la protection des eaux

La Suisse s’est fixé des objectifs ambitieux en matière de traitement des micropolluants dans les eaux usées. Elle s’est ainsi dotée d’une législation posant d’une part des règles claires et contraignantes quant à l’obligation d’équiper les stations d’épuration, et permettant d’autre part de financer ces installations dans une large proportion. Dans le canton de Vaud, le soutien financier a par ailleurs été étendu à l’amélioration du traitement biologique et aux raccordements vers des pôles régionaux.
Sylvain  Rodriguez 

Grâce à ce double outil législatif et financier, les projets de régionalisation de STEP et d’implémentation du traitement des micropolluants se multiplient, profilant la Suisse comme un pays pionnier dans ce domaine où l’application du principe de précaution s’impose, tant l‘effet à court et à long termes de ce cocktail de substances chimiques sur l‘environnement et la santé humaine est difficile à prévoir. Un double outil qui s’avère ainsi particulièrement efficace pour contribuer à la préservation d’une ressource inestimable.
Dans le domaine de l’assainissement, ces deux piliers apparaissent également indispensables. Force est en effet de constater qu’au niveau cantonal, sans cadre légal clair et sans mode de financement bien défini, l’évacuation des eaux reste souvent un parent pauvre des thématiques environnementales, bien qu’elle contribue de manière déterminante à notre qualité de vie. En effet, l’assainissement est souvent perçu comme une problématique coûteuse, sans grande visibilité et bien peu porteuse politiquement.
Dans ce contexte, le canton de Vaud a lancé trois démarches pour assurer la gestion future des eaux urbaines:

  • une étude sur le financement de l’assainissement, qui a par ailleurs montré que les taxes communales ne couvrent souvent pas les coûts de maintien de la valeur des réseaux et que l’insuffisance du financement ralentit fortement la réalisation des mises en conformité nécessaires;
  • l’élaboration d’une directive pour la fixation des taxes communales d’évacuation et d’épuration des eaux;
  • une révision des directives cantonales pour la mise à jour des plans généraux d’évacuation des eaux (PGEE).

Ces démarches doivent ainsi doter le canton de Vaud et ses communes d’un cadre normatif et financier solide pour renouveler un réseau d’évacuation des eaux souvent vieillissant et sous-dimensionné dans la perspective des changements climatiques à venir et d’un essor démographique soutenu.
Dans un pays où l’autonomie des cantons est forte et celle des communes très variable, un équilibre doit être trouvé par les autorités dans l’utilisation de ces deux outils pour atteindre de manière homogène les objectifs de protection des eaux, tout en respectant les particularités régionales.

Kommentar erfassen

Kommentare (0)

e-Paper

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «AQUA & GAS» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Wasserspiegel» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Gasette» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.