Plateforme pour l’eau, le gaz et la chaleur
01. juillet 2022

Energie

L'industrie gazière compte sur le Conseil fédéral

Pour l'industrie gazière qui a participé aux travaux sur l'approvisionnement en gaz l'hiver prochain, le plan présenté mercredi par le Conseil fédéral n'offre pas de garanties absolues, mais constitue une solution pragmatique. Elle compte sur le Conseil fédéral pour obtenir les assurances nécessaires auprès des pays voisins.

La décision du Conseil fédéral permet désormais aux sociétés régionales de passer rapidement à la concrétisation des mesures prévues, indique l'Association Suisse de l’Industrie Gazière (ASIG) dans un communiqué. La réserve physique de gaz est actuellement assurée à 60% environ.

Actuellement, il est encore possible d’acheter du gaz sur le marché malgré la réduction des livraisons de gaz russe. On ne peut exclure une aggravation de la situation. Les prix ont à nouveau enregistré une forte hausse ces derniers jours, rappelle la faîtière.

L'industrie gazière compte fermement sur le Conseil fédéral, qui s’est engagé à intervenir si des procédures devaient être engagées au titre du droit cartellaire.

Elle se réjouit aussi que la Confédération soutienne les efforts visant à créer des capacités de stockage gazier en Suisse. Les projets avaient échoué jusqu’ici pour cause de rentabilité insuffisante et de manque de soutien du côté des autorités.

Si, en dépit du dispositif mis en place, la Suisse devait être confrontée à une pénurie, il reviendra à la Confédération par l’entremise de l’Approvisionnement économique du pays, de prendre le relais.

 

Loi nécessaire

Les travaux réalisés mettent une fois de plus en lumière la nécessité urgente d’une loi régissant l’approvisionnement en gaz. Un tel régime aurait permis de trouver des solutions plus simples et plus rapides, selon l'ASIG, qui appelle le Conseil fédéral à faire avancer ce chantier. L'association attend cette loi depuis 2015.

Le gaz naturel représente 15% de la consommation d’énergie finale enSuisse et joue un rôle significatif, également pour l’industrie, rappelle-t-elle.

economiesuisse, Swissmem et scienceindustries disent de leur côté soutenir les efforts de la Confédération et de la branche gazière pour assurer l'approvisionnement en gaz. Ces organisations invitent maintenant à «passer à la vitesse supérieure».

Tout le monde doit apporter sa contribution en cas de contingentement, poursuivent-elles. «De même, tous les consommateurs doivent être sensibilisés, conseillés et soutenus à temps. L'économie offre sa main pour un effort commun à cet égard». (brc/ats)

Kommentar erfassen

Kommentare (0)

e-Paper

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «AQUA & GAS» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Wasserspiegel» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Gasette» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.