Plateforme pour l’eau, le gaz et la chaleur
E-Paper
Article technique
07. mai 2020

Prolog

50 ANS D’EXPÉRIENCE EN MATIÈRE DE GAZ RENOUVELABLES

Et oui, chères lectrices et chères lecteurs, vous avez bien lu: depuis le développement de la première usine à gaz au centre de la ville de Zurich jusqu’à l’entreprise actuelle Energie360°, nous avons accumulé plus d’un demi-siècle d’expérience en matière de gaz renouvelables. Au tout début, la gazéification du bois garantissait l’approvisionnement de l’éclairage public et des cuisinières à gaz. Cette époque a été suivie de deux périodes de 50 ans chacune, correspondant d’abord à la gazéification du charbon, puis à l’avènement du gaz naturel.
Peter  Dietiker  

Aujourd’hui, le biogaz provenant des résidus et des déchets, comme la boue d’épuration, les déchets organiques ou le lisier, représente déjà environ 20% de nos ventes directes de gaz. Dans les années à venir, cette part continuera à augmenter rapidement, car l’heure est au «renouvelable» et à la «neutralité pour le climat».Sous forme de méthane, le gaz naturel et le biogaz possèdent la même formule brute CH4. Le méthane est le composé hydrocarboné qui se rapproche le plus de l’hydrogène pur. Du fait de cette proximité, nous croyons comme nombre de nos clients au futur de l’hydrogène en tant que source d’énergie neutre pour l’environnement.

Un vieux rêve de l’humanité va devenir réalité. En effet, en 1870, Jules Verne en rêvait déjà dans son roman «L’Île mystérieuse»: «L’eau, décomposée par l’électricité, est le charbon de l’avenir. Je crois que l’eau sera un jour employée comme combustible, que l’hydrogène et l’oxygène qui la constituent fourniront une source de chaleur et de lumière inépuisables.» La branche de l’énergie trouvera des moyens pour produire de l’hydrogène en grande quantité, stocker cet hydrogène de manière saisonnière et le fournir à tous les secteurs en tant qu’alternative écologique. Dans une première étape, nous méthaniserons l’hydrogène en «biogaz», ce qui permettra aux clients de continuer à utiliser leurs appareils sans nécessiter de nouveaux investissements. Dans une étape ultérieure, une quantité grandissante d’hydrogène sera aussi utilisée directement pour produire de l’électricité, se déplacer et se chauffer.

 

E-Paper A&G N°5|2020

Kommentar erfassen

Kommentare (0)

e-Paper

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «AQUA & GAS» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Wasserspiegel» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Gasette» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.