Plateforme pour l’eau, le gaz et la chaleur
E-Paper
Article technique
03. janvier 2019

Elimination des micropolluants

Charbon actif en poudre - lequel convient?

Cinq à dix grammes de charbon actif en poudre (CAP) ont la surface d'un terrain de football. Cette poudre noire fascinante peut être utilisée à de nombreux endroits, par exemple dans les stations d'épuration des eaux usées, pour éliminer les micropolluants des eaux usées, et ce de plus en plus fréquemment. Il existe sur le marché de nombreux produits de CAP qui ne se distinguent pas de l'extérieur, mais qui ont néanmoins des propriétés différentes. Cet article est destiné à aider les opérateurs et les ingénieurs à décider quel CAP est optimal pour traiter leurs eaux usées et comment vérifier la qualité des nouvelles fournitures.
Aline Meier, Marc Böhler, 

Actuellement, trois stations d’épuration (STEP) en Suisse utilisent le charbon actif en poudre (CAP) pour éliminer les micropolluants. D’autres STEP sont en construction ou en cours de planification, ce qui augmentera les besoins en CAP dans les STEP dès les prochaines années. Les exigences en matière de qualité du CAP varient selon l’utilisation. Il n’existe actuellement pas de produit spécialement développé pour l’utilisation dans les STEP. Les indicateurs courants pour le CAP ne conviennent pas pour décrire sa performance dans l’élimination de micropolluants. Il n'est donc pas clairement défini, quelles caractéristiques un CAP doit posséder pour être efficace dans cette utilisation.

La composition des eaux usées exerce une influence considérable sur la performance d’épuration du CAP. Cela signifie que différents produits conviennent plus ou moins bien pour atteindre un objectif de performance identique dans des eaux usées déterminées, et nécessitent ainsi une dose plus ou moins importante. La difficulté pour les exploitants de STEP consiste donc à trouver, dans la large palette de produits, le CAP présentant un rapport performance/prix optimal pour leurs eaux usées. C’est néanmoins important, car cela détermine les coûts d’exploitation, la stabilité opérationnelle et les conséquences pour l’environnement.

C’est la raison pour laquelle l’évaluation du produit adéquat au moyen d’essais par vibration ou agitation peut être avantageuse pour la STEP. Ces tests de laboratoire donnent des indications sur la performance d’élimination et donc sur les doses nécessaires et les coûts d’exploitation réels. Des instructions pour la réalisation de ces tests sont disponibles sur www.micropoll.ch. D’autres facteurs d’influence possibles concernant le choix du CAP sont le prix, la rétention du CAP, la durabilité, les références, les conditions de livraison et le maniement du CAP.

Le mode opératoire pour les tests par vibration ou agitation est également utile pour contrôler la qualité des différentes livraisons, car celle-ci peut varier, d’après les expériences d’exploitants du Bade-Wurtemberg. Dans tous les cas, il est recommandé de prélever des échantillons de réserve dans les nouvelles livraisons afin de contrôler les paramètres de qualité contractuels, tels que la teneur en eau ou en cendres, et de mesurer le cas échéant le taux d'épuration.

Veuillez lire l'article complet ici.

Kommentar erfassen

Kommentare (0)

e-Paper

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «AQUA & GAS» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Wasserspiegel» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Gasette» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.