Plateforme pour l’eau, le gaz et la chaleur
07. juin 2021

Fonds de recherche pour l’eau (FOWA)

FOWA: Trois nouveaux projets ont été subventionnés.

Quatre projets ont été présentés lors de la réunion annuelle en ligne de la commission d'experts du FOWA, qui avait demandé un financement au Fonds. Le FOWA a accordé une subvention à trois d’entre eux. Comme pour les années précédentes, le Fonds a reçu plus de demandes de subventions qu’il ne peut en accorder.
Martin Bärtschi 

La commission technique du FOWA s’est réunie le 6 mai pour sa réunion annuelle. Outre les affaires administratives, la réunion virtuelle a aussi été l’occasion de présenter les projets qui avaient fait une demande de subventions par le biais du Fonds. Quatre projets ont été exposés par les demandeurs, puis évalués par la commission technique:
- Projet "AmphiWell"
- Projet "Quagga Clean"
- Projet "CREALP"
- Projet "Artha-X"

Le FOWA a accordé une subvention à trois d’entre eux.

AmphiWell

Le projet AmphiWell a été soumis par l’Eawag. Il a pour objectif de développer la méthode d’ADN environnemental (eDNA) pour l’échantillonnage des eaux souterraines et leur évaluation et association avec des paramètres de qualité. Cette approche représente une méthode complémentaire aux prélèvements existants dans le domaine des eaux souterraines et permet de restituer la qualité de la faune présente dans ces eaux avec un seul échantillon. Des mesures régulières peuvent permettre de détecter même les plus petites modifications de composition du système d’eaux souterraines en question.

Une subvention partielle a été demandée auprès du FOWA pour le projet. La commission technique a accordé CHF 50’000 au projet, somme qui sera répartie sur deux ans.

Quagga Clean

Le projet Quagga Clean soumis par le WITg a pour but d’élaborer des stratégies de nettoyage des stations de traitement des eaux de lac confrontées à des infestations de moules quagga. Des essais de délocalisation dans différents cours d’eau suisses doivent rendre possible l’étude systématique du niveau de concentration des moules sur différents matériaux et leur résistance aux différents systèmes de nettoyage. À l’avenir, cela doit permettre de concevoir avec une efficacité optimale les concepts et intervalles de nettoyage pour les installations existantes ou les nouveaux ouvrages et ainsi de réduire les coûts d’exploitation et de maintenance.

La commission technique a estimé que le rapport entre dépenses et bénéfices présentait peu d’intérêt pour ce projet. Même si la problématique des moules quagga représente un défi de taille pour les utilisateurs des eaux de surface, les membres n’ont pas distingué de solutions innovantes nécessaires à la branche dans ce projet. Par conséquent, ce projet ne sera pas subventionné par le FOWA.

CREALP

Le projet de CREALP a quant à lui pour objectif de développer des outils de gestion des ressources d’eau dans l’espace alpin qui subit une pression grandissante en raison du changement climatique. Un modèle de données doit permettre aux distributeurs d’eau régionaux de caractériser les ressources d’eau à disposition en fonction de leur résilience au changement climatique et de les prioriser par la suite. Ce modèle vise à mieux fonder les décisions d’investissement portant sur le développement et la protection des ressources d’eau, à améliorer la gestion durable des ressources d’eau et à accroître de manière générale la résilience des distributeurs d’eau régionaux face aux défis climatiques. Étant donné que le modèle a recours à des données disponibles pour toutes les aquifères, une transférabilité aux régions non alpines doit pouvoir être possible.

La commission technique a accordé au projet le montant total de la subvention demandée s’élevant à CHF 90 000, répartis sur 18 mois.

ARTHA-X

En matière d’analyse en temps réel, l’entreprise Artha-X a soumis un projet de surveillance en ligne des ressources d’eau ou des processus de traitement à l’aide de la spectrométrie laser (dans le spectre U.V. lointain). L’appareil d’analyse effectuant des prélèvements automatisés a déjà été développé et mis en œuvre avec succès dans le cadre de la surveillance des eaux usées. Désormais, il convient de vérifier si l’appareil peut également être utilisé pour la surveillance des eaux du Rhin, et donc comme système d’alerte précoce pour la recharge ultérieure d’aquifères ou pour la surveillance des processus au sein de la chaîne de traitement des eaux lacustres. Un logiciel intelligent doit permettre d’évaluer les signaux de mesure de manière automatisée et d’introduire des mesures correspondantes si la présence de substances indésirables est détectée. La commission technique a accordé une subvention de CHF 30’000 pour ce projet d’un an.

Recherchés : nouveaux membres du FOWA

Ainsi, trois projets ont réussi à obtenir une subvention du FOWA cette année. Le FOWA est tributaire des contributions de ses membres afin de pouvoir continuer à investir à l’avenir dans des projets orientés vers la pratique pour les distributeurs d’eau. L’administration remercie tous les membres du FOWA pour leur aide précieuse qui permet en premier lieu la réalisation des projets de recherche. Pour que cette situation puisse perdurer, ou même pour que plus de projets puissent être subventionnés, de nouveaux membres sont les bienvenus. Les documents d’adhésion au FOWA sont disponibles sur www.svgw.ch/fr/eau/fonds-de-recherche-pour-l-eau-fowa/

Journée de l'innovation

Le prochain événement d’envergure du FOWA aura lieu au printemps 2022 sous la forme d’un Innovation Day. Cet événement sera l’occasion de présenter d’une part les résultats des projets FOWA et offrira d’autre part à la branche une plateforme de présentation des innovations dans le domaine de la distribution de l’eau. Les bénéfices seront intégralement reversés au profit du Fonds.

FOWA
Le FOWA de la SSIGE met à disposition des fonds pour une recherche orientée vers la pratique dans le domaine de l’eau potable. L’argent du Fonds provient des membres du FOWA composés de distributeurs d’eau, de partenaires industriels et d’institutions. Parmi les près de 600 distributeurs d’eau membres de la SSIGE, seuls environ 80 contribuent également au FOWA. À ces derniers s’ajoutent encore les près de 30 partenaires industriels. Le volume du Fonds s’élève actuellement à CHF 165’000.- par an. Au cours des dernières années, le Fonds a toujours fait face à un nombre plus important de demandes d’aide qu’il ne peut en attribuer. La commission technique assume la tâche difficile d’attribuer les moyens financiers de manière à ce que tous les distributeurs d’eau en tirent un maximum de bénéfices.

Actuellement, la commission technique est présidée par Martin Roth (Service des eaux de Zurich), tandis qu’Andreas Hirt (Energie Service Bienne) siège en sa qualité de président de la commission principale Eau. Y sont également représentés Mauro Suà (Azienda Mulitiservici Bellinzona), Patrik Rust (Energie Wasser Luzern), Jacques Brera (Ville de Morges), Stéphan Ramseier (Service Industrielle Genève) et Thierry Broglie (Viteos).

 

 

 

Kommentar erfassen

Kommentare (0)

e-Paper

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «AQUA & GAS» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Wasserspiegel» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Gasette» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.