Plateforme pour l’eau, le gaz et la chaleur
16. janvier 2020

B-HK

À propos des colloques, cours et modules

À la fin du mois de novembre 2019, les membres de la commission principale Formation professionnelle (B-HK) se sont retrouvés pour leur réunion d’automne. Les thèmes principaux abordés ont été les rapports et les élections des sous-commissions, les informations concernant le déroulement du projet de révision des examens professionnels «Fontainier» et «Monteur de réseaux» ainsi que le développement des offres de formation de la SSIGE.

Les sous-commissions et la B-HK ont connu quelques changements de personnel et des élections: Rolf Ingold de l’entreprise WWZ Energie AG à Zoug intègre nouvellement la B-UK3 en tant que remplaçant. Stéphane Favre a démissionné en juin 2019 et Giuseppe Spinello, des Services Industriels Genève, lui succède. Heinz Petrig avait déjà annoncé sa démission à la fin de l’année 2018 et Matthias Mosimann de l’ESB de Bienne a désormais pu prendre sa succession. La B-UK2 a décidé au printemps 2019 que le nombre total de ses membres devait être augmenté à 12. Les clarifications sont encore en cours en Suisse romande. Par ailleurs, Michael Jeitziner, de l’entreprise Industrielle Werke Basel, a été élu en tant que nouveau renfort supplémentaire de la B-UK2.

Les présidents des sous-commissions ainsi que les secrétaires ont également rendu compte de l’année passée à la B-HK.

B-UK 1 – Sous-commission «Commission d’examen Fontainier»: la remise des brevets fédéraux aux jeunes diplômé(e)s de l’examen de fontainier 2018 s’est déroulée en juin dans une ambiance solennelle à Yverdon. Cette année, les examens professionnels fédéraux ont uniquement eu lieu en Suisse alémanique.

46 participants ont pris part aux cours de préparation, 44 d’entre eux ont passé l’examen et 38 candidats l’ont réussi. La note moyenne s’est établie à 4,71.

En Suisse romande, les cours de fontainier ont déjà commencé en juin 2019 avec 22 participants.

La demande reste également importante en Suisse alémanique, où les cours de fontainier débuteront à Lostorf avec 62 participants en janvier 2020. En février 2020, des cours commenceront également dans le Tessin avec 20 participants. D’ici la fin de l’année 2020, il est prévu que plus de 100 nouveaux fontainiers soient formés et obtiennent leur brevet fédéral.

B-UK 2 – Sous-commission «Commission d’examen Monteur de réseaux»: aucun examen n’a été organisé en Suisse alémanique en 2019. Les cours n’ont en effet pas été proposés en raison d’un manque de participants en 2018. Les cours de préparation de monteur de réseaux ont débuté en juin 2019 en Suisse alémanique avec 28 participants. 27 candidats ont été admis pour participer aux examens qui auront lieu en mars 2020. En outre, 20 personnes se sont déjà inscrites pour participer aux prochains cours de préparation de monteur de réseaux en 2020/2021.

En Suisse romande, l’examen professionnel de monteur de réseaux est organisé tous les deux ans. Au cours du mois de mars dernier, 22 candidats se sont présentés à l’examen et 21 l’ont réussi. La note moyenne s’est établie à 4,99. Les prochains cours de préparation en Suisse romande débuteront en mai prochain.

B-UK 3 – Sous-commission «Formation continue d’installations domestiques»: l’examen sanctionnant le cours de contrôleur/directives a comme d’habitude eu lieu en mai et les certificats ont pu être remis aux jeunes diplômé(e)s à l’occasion de l’assemblée annuelle de la VIGW à Sissach.

Le cours de contrôleur et sur les directives pour l’année 2020 est complet et commencera en janvier. Quelques modifications de personnel ont également eu lieu au sein de l’équipe enseignante: cette dernière accueille les nouveaux membres Jörg Höchner de Romanshorn, Rolf Peter de Berne, Damian Bruhin de Pfäffikon ainsi que Felix Mahrer de Bâle. Du fait du développement du nouvel examen professionnel de contrôleur/euse des installations pour le gaz et l’eau potable, le dernier cours de contrôleur/directives sera probablement proposé en 2020.

 La révision de la directive GW1 a été élaborée au cours des deux dernières années par la commission de surveillance GW1. Le modèle a été de nouveau renvoyé par la G-HK, W-HK et B-HK car il n’a pas reçu l’approbation souhaitée. Un petit groupe de travail présidé par Markus Kuhn de Zurich va désormais retravailler la GW1. La première étape consistera à décrire les compétences opérationnelles qui doivent être maîtrisées par un installateur certifié.

 B-UK 4 – Sous-commission «Formation des cadres»: le cours de chef d’équipe comprend trois blocs de quatre jours et est réalisé tous les deux ans. Le prochain cours débutera en juin 2020 et se terminera début décembre avec un examen oral et écrit.

Stefan Schluep, président de la B-UK4, a démissionné de la B-UK4 en tant que président et membre à la fin du mois de septembre 2019 en raison d’un changement de poste. Le poste de président reste donc vacant jusqu’à ce que sa succession soit réglée.

 

Depuis l’été 2017, un groupe de projet travaille d’arrache-pied à l’élaboration du nouvel examen professionnel de contrôleur/euse des installations pour le gaz et l’eau potable. Le profil de qualification, les descriptifs des modules, le règlement d’examen ainsi que le guide du cours ont été transmis au Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) par le comité après adoption à des fins de mise en application.

Le nouveau cours comprend 370 leçons avec une structure modulaire. Au total, six modules doivent être réussis avant que les candidats puissent s’inscrire à l’examen final. Quatre modules (Eau 1, Gaz 1, Calcul technique 1, Projets 1) font partie de la formation de contremaître sanitaire et peuvent être suivis auprès de différents prestataires.

La SSIGE développe deux modules supplémentaires, «Conseiller la clientèle sur des questions techniques» ainsi que «Contrôle de sécurité des installations de gaz et d’eau potable», qu’elle proposera à l’avenir. Une première série de réunions de travail a débuté fin juin 2019 afin d’élaborer les contenus de cours et les supports pédagogiques seront créés au printemps 2020. Il est prévu que le premier cours de préparation pour l’examen professionnel soit proposé en 2021.
Le cours de préparation ainsi que l’examen professionnel fédéral sont trop exhaustifs pour les collaborateurs des services et entreprises de petite envergure. Voilà pourquoi un cours de certificat de la SSIGE «Formation continue en technique du bâtiment» plus accessible va être développé. Les premières réunions de travail à ce sujet ont déjà eu lieu.

Révision des examens professionnels fédéraux de fontainier/fontainière et de monteur/euse de réseaux

Le processus de révision des examens professionnels fédéraux de fontainier/fontainière et de monteur/euse de réseaux conformément au guide du SEFRI a débuté durant l’été 2018. Au cours de diverses réunions de travail, les groupes de projet ont élaboré les profils de qualification (comprenant le profil professionnel, l’aperçu des compétences opérationnelles professionnelles et les niveaux d’exigence) qui ont pu être transmis au SEFRI pendant l’été 2019 suite à la mise en consultation auprès des membres.

L’élaboration du règlement d’examen et du guide a quant à elle débuté en automne. Suite à de longues discussions avec les différents décideurs, il a été décidé que le cours de préparation de fontainier/fontainière et de monteur/euse de réseaux soit réalisé de manière modulaire.

Le cours de fontainier/fontainière avec brevet fédéral comporte huit modules et le cours de monteur/euse de réseaux en compte sept.

Les quatre modules suivants doivent être suivis par les futurs fontainiers et monteurs de réseaux: «Sécurité au travail», «Pratique», «Contrôle des travaux» et «Connaissances de base sur l’eau». À partir de cette base, les monteurs de réseaux suivent les trois modules supplémentaires «Construction de réseaux de distribution», «Gaz» et «Anergie». Les fontainiers suivent quant à eux quatre autres modules, à savoir «Eau», «Planification stratégique et technique», «Gestion de projets, conseil et bases financières» ainsi que «Gestion d’équipes».

Le groupe de travail est actuellement en train d’élaborer les modules. Les contenus appropriés sur le plan thématique seront regroupés dans un module. Chaque module comprend un contrôle des connaissances. Un candidat ne peut passer l’examen professionnel fédéral que lorsqu’il dispose de l’intégralité des certificats de module. L’examen fédéral final se déroule sous la forme d’un examen de mise en relation des différentes compétences et connaissances.

Le règlement d’examen ainsi que le guide seront mis en consultation auprès des membres de la SSIGE début 2020 avant d’être transmis au SEFRI. Il est prévu que le premier cours organisé selon le nouveau règlement d’examen se déroule en 2022.

Le thème de la chaleur à distance a également fait l’objet de discussions circonstanciées à l’occasion du projet de révision. Une première ébauche comprenant les compétences opérationnelles du «monteur de réseaux de chaleur à distance» a déjà été élaborée et des clarifications correspondantes en vue d’une éventuelle spécialité «Chaleur à distance» ont déjà été apportées auprès du SEFRI. Une consultation des membres de la SSIGE sur ce point est actuellement en cours et il est prévu d’organiser des ateliers supplémentaires.

Rapport relatif aux autres offres de formation de la SSIGE

La plupart des cours proposés par la SSIGE ont pu être organisés comme prévu. Les «classiques» (cours de surveillant de réseau, cours de l’ITIGS ou cours de préparation de fontainier) sont toujours complets. Comme au cours des années précédentes, environ 1700 personnes ont participé aux cours et environ 1000 intéressés aux colloques en 2019. Ces résultats correspondent au nombre attendu de participants aux cours et reflètent les chiffres réjouissants des années dernières.

Les colloques et événements suivants ont par ailleurs été organisés en 2019: un atelier consacré aux résultats du FOWA à Zurich, un colloque Eau sur le thème «Innovations dans le traitement de l’eau potable» à Muttenz, un atelier sur l’efficacité énergétique des stations de pompage des distributeurs d’eau en collaboration avec la SUPSI ainsi que l’entreprise CSD Ingegneri SA, la 146e assemblée générale à Lausanne accompagnée de forums sur l’eau et l’énergie, le congrès national sur l’eau Acqua360 à Lugano ainsi qu’un colloque sur la chaleur à distance à Berne.

Par ailleurs, les nouvelles offres de formation suivantes ont pu être intégrées au programme en 2019: une formation express pour les décideurs dans le domaine de l’eau et des eaux usées, un cours sur le thème «Norme minimale des TIC pour l’approvisionnement en eau» (W 1018), un cours étendu sur la directive F1/chaleur à distance ainsi qu’un cours sur le thème «Nouveautés apportées par la directive G2». Par ailleurs, trois cours sur le thème «Introduction pratique à la directive W12» ont été organisés en Suisse alémanique en 2019.

Formation des responsables de cours de la SSIGE

Afin de pouvoir assurer continuellement l’information régulière des responsables de cours à propos des nouveautés et actualités de la SSIGE, l’association organise tous les ans un colloque des formateurs. Près de 70 enseignants spécialisés et experts ont participé à celui qui s’est déroulé à la fin du mois d’août. Les participants ont été informés des modifications et nouveautés concernant les réglementations de la SSIGE par le biais de courtes présentations spécifiques aux thèmes de l’eau, du gaz et de la chaleur à distance.

Les appareils numériques ainsi qu’Internet sont également omniprésents dans les cours, ce qui aura à l’avenir des répercussions importantes. À l’occasion de ce colloque des formateurs, Eva Heinimann de la société b-werk Bildung GmbH ainsi que Bernhard Probst de l’entreprise LerNetz SA ont donc réalisé une présentation Keynote sur la question «Quelles opportunités les supports d’enseignement numériques nous offrent-ils de nous jours?».

Différentes possibilités ont été présentées aux participants sur la manière dont les responsables de cours et maîtres de conférences pouvaient «moderniser et enrichir» leurs cours en toute simplicité. L’applicabilité et les avantages des différents supports d’enseignement numériques doivent désormais être examinés de plus près dans le cadre de deux ou trois projets pilotes incluant des responsables de cours sélectionnés.

 

Kommentar erfassen

Kommentare (0)

e-Paper

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «AQUA & GAS» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Wasserspiegel» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Gasette» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.