Plateforme pour l’eau, le gaz et la chaleur
24. novembre 2022

Sécurité de l'approvisionnement

Il n’est jamais trop tard pour bien faire

Il n’est plus nécessaire de préciser la situation énergétique dans laquelle se trouve la Suisse et l’Europe tout entière. Nous sommes déjà en décembre et, quel que soit leur niveau de préparation, il n’est pas trop tard pour que les exploitants de réseaux améliorent leur capacité à affronter ce qui nous attend.
Laurent Roquier 

Les messages des experts et du Conseil fédéral sont plutôt rassurants, ou du moins l’étaient en novembre au moment où ces lignes ont été écrites. Les mesures prises par les autorités et les professionnels ont porté leurs fruits. Les stockages de gaz sont pleins, les exploitants de barrages hydroélectriques ont réussi à constituer des réserves satisfaisantes, l’automne est clément et les consommations de gaz sont à la baisse… Sommes-nous donc tranquilles et pouvons-nous nous relaxer?

Pas sûr, car même si les voyants sont au vert, la situation reste tendue. Le moindre des événements peut tout faire basculer, comme un hiver rigoureux ou des pannes dans des centrales de production électriques. Si évidemment, il est trop tard pour prendre des mesures d’envergure pour cet hiver, il est toujours possible d’augmenter notre niveau de préparation et notre capacité de réaction. Il est aussi fort probable que la crise énergétique dure plusieurs années. Cet été, nous avons pu remplir les stockages de gaz grâce au pipeline de Nord Stream et au gaz russe. Nord Stream n’existe plus et le gaz ne vient plus si facilement dans nos contrées. Comment allons-nous remplir nos stockages l’été prochain? Les capacités pour le gaz liquéfié transporté par bateau méthanier manquent aussi. Le problème se situe plutôt du côté de la liquéfaction chez les pays producteurs. Des investissements sont en cours, mais les capacités n’augmenteront pas de manière significative avant 2025. Il faut s’attendre à des difficultés pendant au minimum trois hivers au niveau de la distribution de gaz et par conséquent aussi du côté de l’électricité, partiellement produite en hiver par des centrales à gaz. Continuons donc de nous préparer.

Distribution de gaz

La Confédération et l’Organisation d’intervention en cas de crise gazière (OIC), organisée par le biais de l’ASIG, se préparent à une éventuelle pénurie de gaz. Pour ce faire, l’OIC communique directement avec les entreprises de distribution de gaz et engage les démarches convenues avec la Confédération.

Si malgré tout, la pression venait à baisser dans les réseaux, il convient de se préparer pour assurer la sécurité de nos concitoyens. Pour la mise en œuvre technique au niveau des réseaux de distribution et des installations chez les clients, la SSIGE met à disposition de ses membres des soutiens préparés par la branche. La recommandation G1010 établit les mesures pour gérer une situation de pénurie de gaz dans le réseau de distribution et les installations des clients finaux.

Le 12 septembre, la SSIGE a organisé un webinaire très suivi sur la gestion technique d’une pénurie de gaz. Ces documents et d’autres encore sont à la disposition de nos membres afin de les aider dans leur préparation sur notre page web : ssige.ch/gaz/dossiers-pénurie-gaz

Distribution d’eau potable

En cas de pénurie d’électricité prolongée, l’OSTRAL (Organisation pour l’approvisionnement en électricité en cas de crise), gérera la production et la demande d’électricité. Les appels à l’économie, les contingentements et les délestages par secteurs peuvent également concerner les distributeurs d’eau, qu’ils soient de gros consommateurs ou non. Les délestages en alternance semblent, à l’heure actuelle, être le scénario le plus difficile à gérer pour les distributeurs d’eau, surtout lorsqu’il se produit en plein traitement de l’eau brute impliquant des processus techniques compliqués ou lors du pompage d’eau souterraine. Un approvisionnement sûr en eau potable en quantité suffisante et d’une qualité hygiénique irréprochable est d’une importance capitale pour la population et diverses industries. C’est pourquoi les distributeurs d’eau suisses doivent absolument relever le défi d’une éventuelle pénurie d’électricité et s’y préparer sérieusement.

La SSIGE soutient ces activités de préparation des distributeurs d’eau à l’aide de listes de contrôle et de fiches d’information.

Le 4 novembre, la SSIGE a organisé un webinaire très suivi sur la gestion d’une pénurie d’électricité. La situation actuelle et la check liste y ont été présentées. Des exemples concrets de préparation ont été mis en avant, comme la très impressionnante et exhaustive gestion de crise de la Ville d’Yverdon-les-Bains. Ces documents et d’autres encore sont à la disposition de nos membres afin de les aider dans leur préparation sur notre page web : ssige.ch/eau/dossiers

Kommentar erfassen

Kommentare (0)

e-Paper

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «AQUA & GAS» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Wasserspiegel» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Gasette» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.