Plateforme pour l’eau, le gaz et la chaleur
31. décembre 2020

CC Épuration des eaux

Le traitement des eaux usées pendant l’année Corona

Comme nous avons récemment présenté la plupart des projets du CC dans des articles techniques, nous revenons sur ces derniers mois très difficiles. Deux bureaux de planification et deux exploitants de STEP rendent compte de la manière dont ils ont fait face à la crise du Corona. Comment ont-ils fait face à la situation ? Quels ont été leurs plus grands défis ?
Denis  Thonney 

Suite à l’annonce de semi-confinement du 13 mars 2020, le Service intercommunal des gestions (SIGE) a demandé à deux exploitants par STEP de venir travailler le lundi 16 mars tandis que les autres sont restés à la maison. Ce lundi 16 mars, par téléphone avec les chefs d’équipe, les tâches d’exploitation ont été passées en revue pour identifier celles qui pouvaient attendre 3 mois sans représenter un risque pour la qualité des rejets ou les nuisances olfactives. Exploiter avec deux personnes par site était réaliste et avoir deux exploitants qui travaillaient sur le réseau 2 à 3 jours par semaine était suffisant. Ainsi, un tournus du personnel a été établi et transmis lundi 16 mars en fin de journée. Des mesures de prévention ont été imposées avec par exemple l’absence de croisement entre les binômes travaillant dans la STEP et ceux allant sur le réseau, grâce à des horaires décalés ; le port du masque FFP 3 dès une distance de moins de 2 mètres était rendu obligatoire, comme par exemple dans les véhicules. Notre équipe logistique a rapidement réussi à mettre à disposition les masques nécessaires, les gels hydro-alcooliques et des chiffons pour nettoyer les places servant aux pauses ou les véhicules.

Le personnel a bien compris la situation et un grand élan de solidarité a été constaté. Néanmoins, avec des informations journalistiques confuses ou suscitant des polémiques, certaines craintes ont surgi et des collaborateurs ont eu des doutes sur le choix de notre organisation. Il a fallu mettre beaucoup d’énergie pour rassurer et maintenir notre rôle d’exploitant en particulier lors de la reprise de toutes les tâches dès le 27 avril. Par chance, aucun cas positif n’a été enregistré lors de la première vague et seuls trois cas de quarantaine ont été nécessaires lors de la deuxième vague, au sein des 20 collaborateurs de l’assainissement.

Les charges arrivant dans les trois STEP étaient plus importantes car il y a manifestement eu moins de départs en vacances et le télétravail a retenu une partie des pendulaires à leur domicile. Les dosages de FeCl3 pour les phosphates et la consommation d’énergie pour l’aération en biologie ont augmenté entre 10 et 15%.

La deuxième vague semble être passée et nous espérons arriver à rattraper les retards pris sur les projets de renouvellement des équipements ou d’entretiens majeurs, comme vider les digesteurs, dans les meilleurs délais. Nous constatons aussi que le délai de livraison des fournitures est bien plus aléatoire qu’avant mars 2020.

Voir aussi le texte allemand avec d'autres exemples de bureaux d'ingénieurs et de stations d'épuration des eaux usées.

Kommentar erfassen

Kommentare (0)

e-Paper

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «AQUA & GAS» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Wasserspiegel» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Gasette» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.