Plateforme pour l’eau, le gaz et la chaleur
E-Paper
Article technique
06. octobre 2020

Systèmes de chauffage hybrides

Objet de référence Pompe à chaleur à gaz

Les chauffages hybrides (également appelés chauffages bivalents) réunissent en un système les avantages de deux technologies différentes. Ce type de chauffage peut faire valoir ses atouts surtout dans les bâtiments existants. Dans un immeuble locatif de St-Margarethen, l’ancien système de chauffage au mazout a été remplacé par un système hybride avec une pompe à chaleur, un chauffage à condensation à gaz et un réservoir d’eau chaude. Ce système hybride répond aux exigences de la solution standard 10 du MoPEC 2014 pour le remplacement du chauffage.
Hubert Palla 

L’immeuble locatif construit au début des années 1990, qui comprend sept appartements, s’intègre bien dans l’environnement rural de St-Margarethen (canton de Thurgovie). Le maintien de la valeur du bien est important pour le propriétaire, raison pour laquelle il planifie son entretien sur le long terme, les aspects écologiques jouant également un rôle majeur. Il a donc placé il y a quelques années une installation photovoltaïque sur le toit. Et pour que cette propriété de 28 ans d’âge reste en bon état pour les décennies à venir, il fallait remplacer l’ancien système de chauffage au mazout par un système moderne.

Pompe à chaleur et gaz: une combinaison idéale
Après avoir étudié différentes variantes, il s’est avéré qu’un système hybride était la solution optimale pour l’immeuble locatif. Une simple pompe à chaleur air-eau était hors de question en raison de la faible distance par rapport au bâtiment voisin et des niveaux sonores élevés que cela implique. Le nouveau système, dont la puissance de chauffe requise est de 38 kW, eau chaude comprise, comprend une pompe à chaleur air-eau, un chauffage à condensation à gaz et un réservoir d’eau chaude.

ouverture de session

Le système de chauffage hybride a été conçu de manière à ce que la pompe à chaleur puisse répondre à la plus grande partie des besoins en chaleur et en eau chaude de l’immeuble. Le chauffage à condensation à gaz permet de couvrir les pics de consommation. Afin de garantir la durée de vie maximale de la pompe à chaleur, sa puissance a été limitée à 90 pour cent. En outre, le point de bivalence – c’est-à-dire le point de transfert entre la pompe à chaleur et le chauffage à condensation à gaz – a été fixé à plus 6 degrés Celsius. La pompe à chaleur atteint ainsi un degré de couverture des besoins énergétiques totaux de 75 pour cent, ce qui est très satisfaisant.

Systèmes de chauffage hybrides l’essentiel

Les systèmes de chauffage hybrides avec chauffage à condensation et pompe à chaleur ou chauffage au bois peuvent être conçus et exploités de manière spécifique à chaque bâtiment grâce à deux technologies fonctionnant indépendamment l’une de l’autre. Cette combinaison répond aux exigences de la solution standard 10 du MoPEC 2014 pour le remplacement du chauffage.

  • Les systèmes de chauffage hybrides peuvent être utilisés de multiples manières. Ils peuvent couvrir les besoins énergétiques d’une maison individuelle comme d’un quartier.
  • Les systèmes de chauffage hybrides présentent à la fois des avantages économiques et écologiques grâce à un réglage adéquat des deux générateurs de chaleur.
  • Les systèmes de chauffage hybrides offrent une sécurité élevée d’approvisionnement en énergie grâce aux deux générateurs de chaleur indépendants.
  • Les systèmes de chauffage hybrides combinent la technique de chauffage à condensation hautement efficace (chauffage à gaz) avec des pompes à chaleur ou des chauffages au bois utilisant des énergies renouvelables.
  • Les systèmes de chauffage hybrides peuvent être facilement adaptés aux différents besoins en énergie des bâtiments.
  • Les systèmes de chauffage hybrides réduisent les émissions de CO2. Le biogaz permet de faire fonctionner des chauffages hybrides à 100 pour cent avec des énergies renouvelables.
  • Les systèmes de chauffage hybrides fonctionnent avec des températures de flux qui peuvent aller jusqu’à 90 degrés Celsius. Ils sont donc adaptés aux bâtiments équipés d’un chauffage au sol et de radiateurs.
  • La température de flux élevée des systèmes de chauffage hybrides, qui peut aller jusqu’à 90 degrés Celsius, garantit un approvisionnement en eau potable hygiéniquement irréprochable.
  • Les systèmes de chauffage à condensation existants peuvent généralement se transformer simplement et à peu de frais en des systèmes de chauffage hybrides.
  • Les systèmes de chauffage hybrides avec des pompes à chaleur réversibles peuvent également être utilisés en été pour la climatisation.

Kommentar erfassen

Kommentare (0)

e-Paper

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «AQUA & GAS» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Wasserspiegel» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Gasette» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.