Plateforme pour l’eau, le gaz et la chaleur
Article technique
09. septembre 2018

Formation en cours de révision

« Saisir l’occasion au vol»

Les profils de profession doivent être à jour et répondre aux besoins actuels: c’est la raison pour laquelle les examens professionnels fédéraux de monteur de réseaux et de fontainier, dont la formation relève de la responsabilité de la SSIGE, sont en cours de révision. Un projet qui doit être terminé d’ici la fin 2020.
Peter C. Müller 

«C’est une profession très variée», déclare Stefan Känel, monteur de réseaux chez Energie Service Bienne: «Aucun jour ne ressemble aux autres. Nous sommes beaucoup à l’extérieur au grand air, et en cas d’urgence, comme par exemple lors de la rupture d’une conduite d’eau, nous devons intervenir à n’importe quelle heure, même au milieu de la nuit.» De plus, la découpe et l’assemblage des conduites nécessitent une certaine dextérité manuelle et beaucoup de travail d’équipe. La situation est similaire pour les fontainiers: dans le portrait de la profession de la SSIGE, lors de l’inspection d’une installation de captage, Christoph Scheuber, de l’entreprise de distribution d’eau de Stans, explique: «Tous les jours, je me réjouis de relever de nouveaux défis, qu’il s’agisse de la transformation d’installations, de la pose de nouveaux raccordements domestiques, de travaux d’entretien ou du contact avec la population.»

Les formations de monteur de réseaux et de fontainier ainsi que les modes d’examen correspondants sont cependant un peu démodés. Thomas Rotach, responsable de la formation professionnelle supérieure à la SSIGE à Zurich, explique: «C’est pourquoi nous avons décidé de réviser fondamentalement les examens professionnels fédéraux pour ces deux professions.» Pour ce faire,

le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) a déjà été contacté, les documents pertinents ont été soumis et il a également été décidé à la fin 2017 de s’attaquer aux règlements d’examen des deux professions simultanément pour des raisons de synergie. La directive actuelle relative au règlement d’examen de monteur de réseaux d’avril 2006, par exemple, n’est tout simplement plus à jour pour les auteurs de questions d’examen ni utile aux formateurs comme guide pour la préparation des cours. Selon Thomas Rotach, «l’évolution des conditions-cadres et les nouveautés dans l’environnement professionnel des monteurs de réseaux et des fontainiers au cours des dernières années ont rendu indispensable l’adaptation du contenu de nombreux domaines d’activité. Il est également temps pour nous de retravailler les examens professionnels.»

De toute la Suisse

A la mi-juillet, les membres des commissions d’examen de fontainier et de monteur de réseaux de toutes les régions de Suisse, y compris de Suisse romande et du Tessin, se sont réunis à Berne. Divers experts en eau et en gaz de la SSIGE se sont joints à eux. «L’objectif de notre rencontre», explique Thomas Rotach, «était d’amener toutes les personnes impliquées dans le projet au même niveau de connaissances, de présenter la société b-werk, le partenaire sélectionné pour le suivi de projet externe, et de se familiariser avec les prochaines étapes de travail concrètes.»

En particulier, a expliqué Dorothe von Moos, il était question de montrer comment le calendrier se présente et comment les différents ateliers pourraient être composés en termes de participants. Il y aurait au total quatre phases, a expliqué la collaboratrice de la SSIGE. Elle a ensuite présenté visuellement le plan du projet en différentes couleurs: une phase de clarification de la situation initiale, une phase d’élaboration du profil de qualification, une phase de révision du règlement d’examen et de la directive correspondante, et enfin une phase d’appel d’offres et d’approbation par le SEFRI.

 Ateliers bilingues

A quoi ressembleront les différents ateliers? Où les experts vont-ils se réunir? Et où trouver des spécialistes encore plus jeunes avec jusqu’à huit ans d’expérience professionnelle? C’est à ces questions qu’ont répondu les deux partenaires externes du projet, Eva Heinimann et Ariane Senn. La première est responsable de la société b-werk Bildung GmbH, la seconde, partenaire commerciale d’Eva Heinimann et surtout responsable des cours en français. «Tous les ateliers», explique Eva Heinimann, «durent un jour et seront bilingues.» D’une part, les différentes activités professionnelles seraient d’abord analysées par des monteurs de réseaux et des fontainiers possédant quelques années d’expérience. Sur cette base, un profil de qualification et le nouveau profil de la profession seraient ensuite établis. D’autre part, des experts, c’est-à-dire des représentants de comités et d’organisations spécialisés, réviseraient le profil de qualité, le structureraient et vérifieraient les suggestions reçues.

 Réactions positives

Les premières réactions à la révision des deux professions par le groupe à Berne ont été largement positives: un représentant de la branche venant de Suisse alémanique a par exemple relevé «L’approche de la révision complète de ces examens professionnels, et ensuite des cours, est très professionnelle». D’autres participants ont insisté pour que le personnel des différents ateliers soit sélectionné avec le plus grand soin. Un représentant de Suisse romande a mis en garde contre un éventuel passage à une structure d’examen et de cours modulaire: cela favoriserait l’égoïsme parmi les diplômés et ne contribuerait que peu à la promotion de l’esprit communautaire parmi les candidats. Il a également été demandé de prendre en considération des spécificités régionales dans la formation, d’inclure des jeunes professionnels, d’être compatible avec l’Europe et, surtout, d’assurer une formation adaptée à la demande. Ou, comme l’un des experts l’a dit à la fin de la réunion à Berne: «Nous avons ici une occasion unique de faire quelque chose dans un environnement économique changeant et nous devons absolument saisir cette opportunité!»

Pour en savoir plus sur la révision de la formation chez monteur de réseaux et fontanier, par exemple dans une interview, lisez le prochain "Reflets", que paraîtra en septembre. 

Kommentar erfassen

Kommentare (0)

e-Paper

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «AQUA & GAS» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Wasserspiegel» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.

Avec l'abonnement en ligne, lisez le E-paper «Gasette» sur l'ordinateur, au téléphone et sur la tablette.